Temps de lecture estimé 3 minutes

Qui n’a jamais entendu parler de la licence Walking Dead de Robert Kirkman, Charlie Adlard et Tony Moore, déclinée sous forme de comic books, de séries et autres joyeusetés ? Allez, levez la main. Personne ? Oké.

Voici à présent la version jeu vidéo !

Jeu : The Walking Dead Genre : Point’n Click Studio : Skybound Entertainment/Telltale Games Editeur : Skybound Games Distributeur en France : Just for Games Date de sortie : 10 septembre 2019 Plateformes : Playstation 4, Xbox One Langues : anglaise sous-titrée français

Walking quoi ?

Ici, point de Rick Grimes, de Daryl ou autre Jean Robert. Non non. Vous ferez connaissance avec de nouveaux personnages, tels que Lee, Clementine et Kenny pour ne citer qu’eux.

L’histoire ? Le joueur incarne Lee, qui doit être conduit en prison le jour où les zombies débarquent. Jusqu’à ce que la voiture de police qui l’emmène évite de justesse un « piéton », qui se révélera être (suspens) un zombie !!!! (ou un rôdeur, ou un marcheur ou toute autre appellation Walking Deadesque).

Après s’être débarrassé de ses menottes et être sorti de la voiture accidentée, Lee va croiser de nouvelles personnes, se faire quelques ennemis mais surtout essayer de survivre à toute cette catastrophe en protégeant du mieux que possible Clémentine, une fillette qu’il rencontre alors qu’il cherche de l’aide.

Je vous révèle juste la trame de la première saison, car je n’ai pas envie de vous spoiler sur les suivantes.

The Walking Dead Definitive Series Lee Cop

The Walking Dead Definitive Series Lee Cop

Principes de jeu

Le principe du jeu est en point and click, en gros il faut faire faire des actions aux personnages en cliquant sur des objets, en choisissant des réponses à des dialogues ou en appuyant comme un bourrin sur une touche pour butter du zombie. Bien entendu, tout n’est pas linéaire et les choix que vous ferez pour votre personnage pourront avoir des conséquences (ou pas) sur sa relation avec son entourage ou avec son environnement.

Des graphismes et des bugs

Les graphismes sont vraiment très beaux, on sent que les personnes derrière ce jeu connaissent l’univers des comics. On s’attache vite aux personnages, et forcément, on essaie de tout faire pour qu’ils restent en vie. Il arrive cependant un moment où il n’est plus possible de garder tous les personnages en vie, et il faut donc faire des choix compliqués.

Cela dit, ces choix se coordonnent bien d’un épisode (voire d’une saison) à l’autre. L’avantage, grâce aux sauvegardes, c’est que le joueur peut charger d’une saison à l’autre les « choix » de ses personnages afin de garder une certaine cohérence dans le comportement de son personnage.

Si niveau graphisme, le jeu est sympathique, on relèvera cependant quelques bugs qui gâchent un peu l’expérience de jeu.

Tout d’abord, dans un épisode de la saison 1, beaucoup de bugs font qu’on est obligé de recharger la partie au dernier point de sauvegarde pour que tout rentre dans l’ordre (heureusement, pas d’autres bugs une fois la partie rechargée).

Passons ensuite à la saison 2, où la musique et les bruitages sont bien trop forts (même en réduisant lesdits bruitages et musiques au plus bas dans les paramètres son), le développeur devait avoir un problème d’audition ?! En tout cas, dans certaines scènes, il est tout bonnement impossible de comprendre ce que disent les personnages.

Nous allons nous arrêter avec les bugs de la saison 3 où, cette fois, ce ne sont pas les bruitages ni la musique qui posent problème mais, les traductions des dialogues. Les développeurs ont du avoir une coupe budgétaire et ont drastiquement réduit la taille de la police sur les traductions (je ne vois que ça comme explications !).

Bien entendu, au fil des saisons et des épisodes, il subsiste quelques maladresses de traduction, voire des fautes d’orthographe.

Nous allons nous arrêter là, mais voici donc la liste non exhaustive des quelques petits trucs qui gâchent un peu l’expérience de jeu.

The Walking Dead Definitive Series Clementine Pont Zombies

En conclusion

Pour résumer, hormis les quelques bugs mentionnés, le jeu est vraiment intéressant et le fait qu’il soit divisé en saisons et en épisodes rajoute un petit plus.
La durée de jeu d’un épisode varie d’1h30 à 2h de jeu, tout dépend de si on trouve de suite ou non ce qu’on doit faire.

Pas besoin de connaître l’univers Walking Dead pour jouer à ce jeu (même si certains éléments peuvent rappeler la série de base), n’attendez donc pas l’apocalypse pour l’essayer !

Contenu de l’édition disponible chez Just For Games :
– 23 épisodes dans cette version définitive soit 50 heures de jeu.
– Avec les 4 saisons de la série et les DLC Michonne et 400 Days
– Bonus additionnels
– 10 heures de commentaires des développeurs
– Contenu sur les coulisses
– 140 musiques issues des jeux
– Effet Graphic Black qui donne un effet comics aux épisodes, déjà présent dans la dernière saison de The Walking Dead Telltales Series et l’Episode Final de Clémentine.

The Walking Dead : The Telltale Definitive Series
Saisons liées9
Gameplay qui se complexifie7
Bugs ou erreur d'affichage5
7La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0