The Walking Dead - L'ultime saison - Le retour de Clémentine
Graphismes / son9
Histoire9
Nouvelles mécaniques9
  • Améliorations
  • Voix françaises
  • Clémentine <3
  • Toujours quelques bugs
9La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Temps de lecture estimé 9 minutes

Le point final de l’histoire de Clémentine dans l’univers de The Walking Dead, revisité par Telltale, est enfin arrivé. Après la fermeture du studio, que nous serons beaucoup à regretter, c’est Skybound Games qui permet à la licence d’être bouclée comme il se doit. Avec une Clémentine de retour et plus badass que jamais, c’est les rôdeurs qui vont faire la gueule.

Jeu : The Walking Dead Genre : Aventure narrative épisodique, Survival-Horror, Point’n Click Studio : Skybound Entertainment / Telltale Games Editeur : Skybound Games Distributeur en France : Just For Games Date de sortie : 14 août 2018 – 29 mars 2019 Plateformes : Playstation 4, Xbox One, Epic Games Store

Un genre remis au goût du jour

Depuis les années 2000, le point’n click était sur le déclin. Un style de gameplay oublié des gros studios et des indépendants, pour l’utiliser uniquement sur PC avec des jeux éducatifs pour enfants ou des pseudo-énigmes. C’est Telltale qui l’a remis au goût du genre, en incluant des temps d’actions limités. Pour la première fois en 2012, trois sortes de gameplay se côtoyaient dans un même jeu : le point’n click, les choix narratifs et des scènes QTE qui forcent les réflexes même s’ils ne sont pas toujours maîtrisés.
La force des jeux Telltale résident dans leur scénario. Je n’ai jamais autant eu de surprises dans des laps de temps aussi courts que dans un jeu Telltale. Le format épisodique permet au studio de créer différents scénarios par épisode court mais intense. Les surprises s’enchaînent comme les prises de décisions rapides, souvent avec regret, car on ne pouvait pas prévoir les conséquences.

Etant fan du genre point’n click très tôt avec des jeux comme Secret files, Experience 112 ou encore la série des Runaway, le retour du genre avec des mécaniques en plus, et saupoudré de l’univers Walking Dead n’était fait que pour me plaire. Et c’est avec un réel engouement que j’ai joué aux trois premières saisons. Le fait d’inclure pour les trois quarts de nouveaux personnages est une vraie force de la part de Telltale, lui permettant de ne pas être comparé aux deux autres supports. Et franchement, on en avait un peu marre de la bande de Rick. Telltale a quand même tiré son épingle du jeu avec trois épisodes indépendants exclusivement consacrés à Michonne. D’autres personnages apparaissent au fil des saisons comme Glenn et Jesus.
Telltale a su créer des personnages forts et attachants. Celles et ceux qui ont suivi les épisodes depuis la première saison garderont en mémoire des moments forts aux prises de décisions déchirantes. Telltale est un studio maître en la matière et on le regrettera pour ça.

Le style graphique était souvent critiqué. Que ce soit avec The Wolf Among Us, ou la série des Batman, le style graphique était toujours le même : une BD un peu dépassée. Mais c’était aussi le style de Telltale. Personnellement, les fautes et les oublis de traduction ainsi que la lenteur de chargement de certaines phases me dérangeaient davantage. Les jeux Telltale n’étaient pas parfaits, certes, mais sincèrement, je vais regretter amèrement le renouveau dans les scénarios et la patte que le studio savait apporter à des séries ultra connues sur des thèmes plus que revisités. Le studio a toujours su trouver un angle qui permettait de redécouvrir des personnages ou une histoire, comme avec Batman.

The telltale series, rétrospective

Depuis 2012, Telltale s’est emparé de la licence The Walking Dead et en a fait un jeu à succès. Là où la série télévisée a laissé la licence s’essouffler, le studio en a fait son plus gros succès. Traité de façon complètement différente que le comic de Robert Kirkman, la licence The Walking Dead de Telltale a su susciter l’intérêt et prouver son talent et son savoir faire. C’est avec The Walking Dead que le studio s’est fait connaître du grand public.

Après le succès du comic et celui de la série télévisée, il était sûr que le jeu connaîtrait le même engouement. Le studio a rapidement collaboré avec Skybound Entertainment et Robert Kirkman, et a su créer de nouveaux personnages qui se démarquent complètement de ce que nous connaissions déjà. Le personnage de Clémentine sera le fil conducteur d’une création à part entière, et elle restera dans les mémoires de toutes les personnes qui ont joué à la licence The Walking Dead de Telltale.

En 2014, la saison 2 arrive, et avec elle, toujours son lot de surprises. On s’attache vite aux personnages comme on en déteste d’autres. En 2016 arrive la saison 3 : A New Frontier, avec quelques changements dans la manière de procéder, une famille entière est le sujet principal de l’histoire et même si Clémentine reste parmi les personnages principaux, elle vient surtout aider au dénouement.

Enfin, c’est en 2018 que sort The Final Season. Malheureusement, après deux épisodes, le studio Telltale ferme ses portes faute de moyens. C’est alors que l’éditeur Skybound décide de ne pas laisser la série en suspens et reprend le relais en éditant les deux derniers épisodes en exclusivité sur Epic Games Store. Les personnes qui ont déjà acheté la saison sur Steam y auront accès sur la plateforme. Pour la version console, le jeu sortira en version physique et complète le 26 mars 2019 en même temps que le dernier épisode.

Si vous n’avez pas joué aux trois premières saisons, je ne peux que vous les conseiller. Sachez toutefois que ce dernier opus nous permet de revivre sous forme de BD animée les moments fatidiques les plus importants de toutes les saisons. C’est vous-même qui faîtes les choix. Cela permet donc de se remémorer les moments clés des saisons passées ou de les découvrir.

Une avancée technique comme on l’attendait depuis longtemps

Dès le premier épisode, on peut tout de suite constater les améliorations graphiques, le gameplay et les traductions avec la possibilité de mettre le jeu en français. Que de nouveautés pour signer la fin d’une belle licence ! Personnellement, j’attendais ce travail depuis longtemps : un déplacement de personnage digne d’un vrai TPS, des animations moins saccadées, une traduction des voix en français. C’est une vraie prouesse et une vraie avancée pour cette dernière saison.

Les améliorations graphiques sont nettement visibles. Vous pouvez voir sur la vidéo que c’est également le cas pour le déplacement du personnage : On a une vraie caméra qui le suit et on ne reste pas bloqué·es comme sur des caméras de surveillance. Les animations aussi sont fluides,  même si les temps de chargement sont toujours là mais moins fréquents. Enfin, le bonus ultime : la traduction des voix en français ! Habituellement, je ne suis pas gênée de lire des sous-titres, mais lorsque vous devez prendre une décision importante entre 4 choix, que le temps est limité et qu’on vous parle en même temps … pour tout lire d’un coup cela devient très très compliqué ! Avec les voix fr, il suffit de laisser les commentaires aux oreilles et le choix au yeux, division des sens pour mieux jouer, c’est ce que j’attendais depuis longtemps sur les licences Telltale !

De nouvelles mécaniques

Le gameplay ne reste pas sur le banc de touche, les améliorations nombreuses et globales sur le jeux incluent aussi une nette amélioration de l’expérience gamer. On se retrouve devant un jeu qui donne beaucoup plus d’indications sur les actions faîtes, les actions possibles, les objets ramassés, les missions à mener et même les évolutions de relations entre les personnages. Ainsi, vous découvrirez qu’une boîte de conserve peut-être peu ou très nutritive, que votre relation avec un personnage s’est améliorée et dégradée, ou encore que tel outil est en bon ou en piteux état. Il est tout de même à noter que ces précisions n’altèrent en aucun cas les actions : un outil en piteux état dont vous vous servez plus d’une fois ne cassera pas pour autant. C’est gadget mais cela fait plaisir ! Je trouve que cela donne plus de vie à nos actions dans le jeu, comme si les actions étaient commentées, parfois de façon humoristique. Les personnes qui n’aiment pas habituellement les hud, n’apprécieront peut-être pas.

En plus de ceci, certains points d’intérêts encerclés de rouge, vous feront comprendre que l’action est irrémédiable alors que d’autres sont optionnelles et sans conséquence. Le jeu nous dirige alors un peu car même s’il est possible d’activer ce point d’intérêt avant un optionnel, pour ne pas avancer dans le jeu avant d’avoir tout fait, le personnage vous dira qu’il n’est pas prêt.

Les phases de combats contre les rôdeurs sont beaucoup plus dynamiques, puisque ce n’est plus un couloir invisible où les rôdeurs viennent se faire empaler un à un. Vous déplacez Clémentine sur une zone, vous pouvez tourner le dos aux rôdeurs (même si c’est franchement pas conseillé), leur tourner autour, les faire tomber pour les ralentir et finalement les achever au couteau. Grosse nouveauté pour le coup, cela donne au jeu une nouvelle dimension où il est possible de ne pas tuer les rôdeurs. Mais quel intérêt me direz-vous … Je n’en dis pas plus.

Clémentine plus badass que jamais

En pleine adolescence, Clémentine nous revient avec A.J, l’enfant né dans la saison 2 et recherché dans la saison 3. Les deux personnages forment un duo inattendu et sont parfaitement synchro dans leur chorégraphie de survie face à la mort. Clémentine a tout appris à A.J, comme Lee l’a fait avec elle. Les règles de survie de bases : ne pas faire de bruit, savoir tirer et toujours dans la tête. Le duo se laisse découvrir dans un début d’épisode à fond la caisse : Clémentine au volant, A.J à l’arrière, l’épisode commence sur les chapeau de roue. La classe internationale et à l’américaine, Clémentine s’annonce pour tout défoncer et elle n’est pas là pour rigoler ! Le ton est donné pour cette nouvelle saison.

Comme une maman, Clémentine fait plus que former A.J à la dure vie qui l’attend, elle l’éduque. Né en plein monde zombifié, il ne connait rien de l’ancien monde et de ses règles de bienséance. Il y a beaucoup de nuance entre le bien et le mal et Clémentine va devoir composer avec un enfant qui grandi déjà trop vite. Très vite sûr de lui, A.J est un personnage intéressant. Vous pourrez le façonner comme il vous plaira puisqu’il boit souvent vos paroles. Je n’ai choisi que des réponses qui me semblaient être les meilleures pour éduquer un enfant telle que : “ce n’est pas parce que quelqu’un est un gros connard, qu’il faut forcément lui tirer une balle dans la tête (même si on aimerait bien)” et ce genre de chose. Donc, à voir si on peut faire d’A.J un être assoiffé de sang, la question se pose.
Ceci dit, je trouve l’angle abordé par le studio excellent. Tout est à refaire et les choix sont là pour être faits, bons ou mauvais. On se retrouve face à une communauté d’enfants qui essaie de s’en sortir et les histoires sont très bien amenées. Toujours aussi poignante, la vie de chaque personnage entre dans la notre et on se laisse facilement guider. Chaque décision a une conséquence et un poids à mesurer.

L’ouverture d’esprit est aussi bien amenée, car Clémentine en pleine adolescence se cherche aussi. Face à une fille ou un garçon quelle préférence va-t-elle avoir ? Est-ce qu’elle laisse place à l’humain rencontré, sa personnalité ? ou plutôt est-ce le physique qui l’attire ? C’est à vous de choisir.

La saison ultime de The Walking Dead : déjà 3 épisodes bouleversants

Avec la rencontre du groupe d’enfants et dans l’univers de The Walking Dead, vous vous doutez bien que les protagonistes ne vont pas rester à courir dans un champ de pâquerettes. Loin de là ! On a droit à de nouveaux personnages forts, certains énervants d’autres attachants, la recette ne change pas. Tout ce qui a fait le succès du jeu vu par Telltale est là dans cette ultime saison. Les choix sont d’autant plus durs car ce sont des enfants qui vont en pâtir. Il est très rare de voir des enfants impliqués dans les jeux vidéo, mais ici dans l’univers de The Walking Dead, pas de pitié : l’horreur est la même pour tout le monde. L’angle est d’autant plus intéressant car, il ne s’en trouve pas du tout gênant, puisque nous jouons un enfant nous-même, voire deux enfants avec l’éducation d’A.J.

L’ultime saison, après avoir joué aux trois premiers épisodes, est un gros renouveau par rapport à l’ensemble de la série. En plus des progrès graphiques et techniques, on a droit à une histoire qui sort vraiment de tout ce qu’on a déjà vu. Qui s’inspire de ce que l’on peu connaître des comics, mais qui l’utilise au mieux au final pour amener le cœur de l’histoire de façon sereine.

J’attends la conclusion de cette série avec impatience, et je suis déjà pleine de nostalgie et de tristesse de devoir quitter Clémentine. Une chose est sûre, c’est qu’elle sera pour moi un des personnages phares du monde du jeu vidéo de ces dernières années. L’évolution du personnage est simplement parfaite.

Rendez-vous le 29 mars 2019 pour connaître le dénouement et le sort de Clémentine et A.J, sur l’Epic Game Store ou en version boîte sur le site de Just For Games.