The Order 1886, beau, court et pas franchement intéressant
Direction Artistique9
Gameplay6
Armes /Equipement6
Histoire4
6.3La note finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

C’est comme ça que pourrait se résumer un avis sur The Order 1886. Mais après y avoir joué, c’est avec un peu plus de complexité qu’un avis se forme. Ce n’est pas un mauvais jeu, il est très beau, tout a été mis sur le visuel, le rendu photographique, l’ambiance, les décors, les textures, la modélisation des personnages. Rien à dire. Mais c’est aussi son souci car sur tous les autres domaines ça pêche un peu, voire carrément….
Lors de mon aperçu sur le jeu en janvier, j’étais plutôt optimiste et me méfiais en même temps. Le marketing autour du jeu avait vraiment éveillée ma curiosité. Concrètement après y avoir joué, on est loin du résultat escompté…

The Order 1886

Le gameplay se résume de 3 façons sur The Order 1886 :
mode exploration : le personnage est très lourd à déplacer, l’interaction en se fait que sur certains objets dédiés à être vu par le même bouton triangle.
mode combat avec les armes : le personnage peut courir dans tous les sens, et est très maniable, c’est d’ailleurs déstabilisant lorsque en passe en quelques secondes du mode 1 au mode 2.
mode QTE : le plus galère…. il concerne les passages en mode furtif, et les combats entre coupés de cinématique. Le timing doit être parfait pour pouvoir valider le mouvement, si le QTE est raté parfois on meurt directement par l’ennemi qui nous repaire, aucun moyen d’entrer en mode offensif, de se défendre avec une arme, retour au point de passage… c’est très très pénible…

Les armes sont plutôt sympas à jouer, mais pas assez nombreuses, et je m’étonnes moi-même en disant ça. Il y a quelques armes expérimentales, avec une technologie avancée, je m’attendais à en voir plus, surtout qu’il y a un trophée où il faut tuer 1 ennemi avec toutes les armes du jeu, il est finalement facilement faisable déjà bien avant la fin.
Il n’est possible d’avoir qu’une arme de poing, une arme à deux mains, grenades fumigènes et explosives. Les ennemis lâchent énormément de munitions et d’armes, donc il suffit de faire son marché, et de trouver les armes qui nous conviennent le mieux. elles sont plutôt sympa à jouer, même si peu nombreuses, il est très facile de faire des head shot, certains revolvers sont très puissants, moi qui aime bien tuer des vagues d’ennemis sans trop me prendre la tête je suis servie !
Niveau équipement, je m’attendais réellement à avoir du matériel technologique… on est sensé trouver des preuves, je m’attendais à un minimum de matériel de ce côté là, rien. Deux gadget sympas qu’on a pratiquement dès le départ du jeu, mais qui servent moins d’une dizaine de fois, l’attirail pour déverrouiller les portes et la petite machine qui sert à faire disjoncter les système électronique… Wouh…Je m’attendais à beaucoup plus, surtout que les 2 gadgets sont très bien modélisés, en style steampunk le rendu est superbe. On aurait aimé avoir plus de phase de morse par exemple lorsqu’on envoi un signal morse avec le pad de la manette à un dirigeable.

Au début l’histoire semble intéressante, on suit l’histoire de 4 personnages qui font parti de l’Ordre, ce sont des chevaliers de la tables rondes, qui se battent pour protéger le gouvernement des vils gens des bas-fonds et des loups garous. Bon rien de bien recherché, mais si l’histoire en elle-même avait pu être développée et également celles des personnages, ça aurait pu être beaucoup plus intéressant. Là on y voit que des personnes défendant leur propres intérêts, on y découvre des révélations qui franchement n’en sont pas tellement c’est évident… de plus certains personnages sont d’un coup évincés de l’histoire, on ne sait pas ce qu’ils deviennent, ils sont presque vide de sens. Tu sers à ça dans le scénario et tu t’y tiens, pas besoin de réfléchir… vraiment dommage, les bases étaient bonnes, mais il y a tout et n’importe quoi, rien n’est inventé, il y a un peu d’histoire de loups-garous, un peu d’histoire de jack l’éventreur, un peu de Graal, un peu de table ronde…on secoue le tout et ça fait The Order…. dommage…

Pas de bug de personnages, pas de bugs de caméras, tout est lissé entre les cinématiques et les phases de gameplay. Le jeu est magnifique, de ce côté là Ready at Dawn a produit du lourd. Pour les yeux c’est un régal du début à la fin, les personnages sont bien réalisés, costume, décors, détails, textures, ambiances, lumières. Rien à redire, tout est lissé sans chargement, tout est fluide. C’est le jeu démo parfait pour montrer les performances de la PS4 2 ans après sa sortie.


Conclusion

C’est donc un joli « The Cake is a Lie » qui se présente à nous avec ce jeu, sur-vendu, sur-estimé, malheureusement on n’en a pas pour son argent si on l’a acheté neuf. Platinable en moins de 10heures, c’est vraiment trop peu pour un jeu qui bénéficie d’une structure triple A. C’est le premier vrai jeu du studio Ready at Dawn et non une adaptation, et malheureusement on est déçu-es. L’univers aurait pu être tellement intéressant s’il avait été plus travaillé, avec des détails plus recherchés, une vraie histoire construite de bout en bout, avec des personnages profonds intéressants et qui évolues au fil de l’histoire. C’est une première partie de jeu et non un jeu entier, trop de questions restent en suspens.
Si vous voulez un platine facile à faire pour cet été, que vous n’aimez pas passer trop de temps sur un jeu, que vous adorez l’époque victorienne, les loups garous et les endroits sombres, et que vous avez 25-30€ à jeter, ce jeu est fait pour vous.
Ready at Dawn a fait un très très bon test de rendu des performances de la PS4 2 ans après sa sortie, mais pas un jeu vidéo, il manque beaucoup trop d’éléments malheureusement…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1 personne a aimé l'article

Articles similaires