The Mooseman ou la mythologie des pays du nord
Graphismes9
Ambiance musicale8.5
Gameplay9
Ambiance mythologie10
9.1La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

The Mooseman est un jeu en 2D basé sur les croyances Finno-ougriennes. Dans un style pur Perm Animal découvrez une mythologie de création du monde découpé en 3 parties, le monde inférieur, le monde du milieu et le monde supérieur. Entre Never Alone, Shape of The World et Journey, The Mooseman se détache grâce à son style graphique et nous porte avec sa mythologie.

Jeu : The MoosemanGenre : Aventure 2D, Mythologie Studio : Morteshka Editeur : Morteshka Date de sortie : 18 juillet 2018 Plateformes : Playstation 4, Xbox One, Switch, PC

The Mooseman le chasseur d’élan


La légende raconte que le monde a été créé par Yen, un Dieu né d’un oeuf d’un canard. Le monde a été divisé en trois. Tout d’abord le monde inférieur qui abrite les esprits anciens. Puis le monde du milieu qui a été fait pour les humains. Enfin le monde supérieur qui est peuplé par les dieux. Entre chaque monde, des esprits gardent leurs secrets cachés. Il vous faudra passer de la vue normale à la vue des non-mortels pour déjouer les pièges des esprits. Les manipulations ne sont pas compliquées, vous aurez tout de même le loisir de jouer avec 3 interactions possibles. Aucun combat ne sera nécessaire, vous cacher, fuir ou être plus malin que les esprits vous sauvera.

The Mooseman exit les mondes ouverts


Pour le coup très linéaire, The Mooseman se traduit en une série de tableaux qui représentent les différents mondes de la mythologie. Les totems débloqués vous serviront de points de sauvegarde qui vous seront très utiles. Même si le jeu n’est pas une bête d’action, les occasions de mourir ne manqueront pas.
The Mooseman est aussi un jeu contemplatif bien qu’interactif. Vous dirigez un personnage tiré de la mythologie, à vous de comprendre qui, il faudra le diriger vers la droite ou la gauche pour passer les différents tableaux disponibles les uns à la suite des autres. Le reste de l’interaction se fera en activant vos pouvoirs qui vous permettront, soit de vous protéger, soit de changer de vue en voyant aussi le monde des esprits. Il faudra jouer avec les deux vues parfois rapidement pour vous sauver.

The Mooseman dans les croyances anciennes finno-ougriennes


Basé à Perm en Russie, le studio Morteshka a fait une incroyable recherche sur les croyances et les arts graphiques des peuples du 12ème siècle après JC. Le studio a repris le style graphique Animal Perm pour créer quasiment toute la direction artistique du jeu. Les totems passés et les artefacts récupérés vous montre des représentations d’esprits, d’animaux qui ont été créés à cette époque là. Les arts graphiques sont repris à travers le monde des esprits en gardant l’esprit dessin à la main, presque un peu enfantin, semblant être dessiné d’un seul trait et toujours d’une seule couleur. Le stytle Animal Perm vient contraster avec le style très graphique et épuré du reste du jeu, qui représente le monde normal.

The Mooseman un style graphique maîtrisé


Ici un design tout en vectoriel, propre et fait de dégradés légers et purs. Le style Perm Animal vient alors parfaitement se greffer au style vectorielle rectiligne et tout en finesse, avec des jeux de couleurs rare mais sublime lorsqu’ils sont maîtrisés. L’ambiance du jeu, se reflète autant avec la musique qu’avec les décors et les couleurs, ainsi une ambiance neigeuse vous laissera une impression d’une froideur extrême et avec très peu de contrastes, tandis qu’un passage dans les sous-terrains vous oppressera parfois. Les sujets graphiques sont maîtrisés quasiment à la perfection.

The Mooseman dans la lignée des jeux instructifs


Plus haut je vous parlais de Never Alone, qui est aussi un jeu basé sur les croyances inuits et qui invitent à un voyage avec une petite fille et un renard très captivant. Ici la comparaison s’arrête, car l’ambiance de The Mooseman est beaucoup plus sombre et le gameplay bien qu’avec quelques similarités s’en éloigne de part sa simplicité et son côté répétitif. Un autre jeu qui est basé sur des faits historiques, c’est Soldats Inconnus, : Mémoires de la grande guerre dans un style graphique diamétralement opposé mais qui a la particularité comme The Mooseman, d’être très instructif.
Encore une fois, nous avons une pure démonstration qui fera pâlir les mauvaises langues, le jeu vidéo est une énorme porte ouverte à l’apprentissage par le côté ludique et il est au combien nécessaire de le pratiquer de plus en plus. Tel un reportage qui vous fera voyager ou un livre qui vous racontera des faits historiques, le jeu vidéo vous fait vivre le passé, les mythologies, l’histoire et vous permet d’en retenir le côté amusant, réfléchi car les mécaniques de jeu doivent s’adapter à l’univers décris et en même temps amuser. C’est un support parfait pour tout apprentissage et j’espère que les studios prendront de plus en plus cette initiative. Merci les studios indépendants qui lèvent souvent le niveau de la perception du jeu vidéo auprès du grand public.

The Mooseman un platine facile avec les vidéos


Pour vous aider dans l’obtention du platine ou de tous les succès, voici une série de vidéos qui j’espère vous aidera. Toutes les soluces sur The Mooseman sont présentes pour trouver les artefacts et les zones cachées.

En conclusion


The Mooseman est un jeu court mais très intéressant, si vous aimez les croyances ancestrales et mythologie vous ne serez pas déçu·es. L’ambiance est donnée avec le style graphique Perm Animal, la musique et les sons ne sont pas nombreux mais sont assez suffisants pour chaque phase d’actions ou passages du jeu. Le platine est très facile surtout avec la soluce du jeu en vidéo. Pour un prix d’environ 7€ ne passez pas à côté.

A propos de l'auteur

Fondatrice

Musclée des doigts depuis 1984, le jeu vidéo a toujours été une passion. infoGraphiste de profession, je me suis lancée dans l'aventure du blog pour que mon métier se lie avec cette passion du jeu vidéo.

Articles similaires