[TEST]Ghost Recon Breakpoint
Graphismes / ambiance9
Histoire / Contenu9
Season pass pour la suite de l'histoire et contenu à venir6
Bugs qui gâchent l'expérience du jeu2
Expérience en coop et fun9
7La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Temps de lecture estimé 10 minutes

Breakpoint, le nouvel opus de la franchise Tom Clancy’s Ghost Recon est sorti depuis le 4 octobre et vous donne droit à de belles heures d’exploration, de traînage dans la boue et dans la neige, ainsi que de tueries en tout genre. Préparez-vous à combattre vos anciens alliés. Le chemin sera long et rude (surtout si vous jouez en extrême), mais il vous laissera de bons souvenirs de franchouilles rigolades avec vos coéquipiers. Prenez un chamallow et installez-vous autour du bivouac, l’aventure commence !

Jeu : Ghost Recon Breakpoint Genre : Aventure / Action / TPS / FPS / Stratégique Studio : Pixel Crow, Crunching Koalas Editeur : 11 bit studios Date de sortie : 5 mars 2019 Plateformes : Playstation 4, Xbox One, PC

Ghost Recon Breakpoint, posons les bases

Après un Wildlands plutôt réussi en monde ouvert, mais redondant, Ubisoft revient et nous présente un Ghost Recon complet de chez complet ! Prenez Assassin’s Creed Odyssey mélangé à du The Division (et un peu de GTA, parce que ça part vite en cacahuète) tout ceci sur les bases de Wildlands que nous connaissons déjà et vous aurez un jeu ouvert immense, avec des classes tactiques et des compétences particulières. De l’équipement customisable en veux-tu, en voilà, des armes à foison, des missions à ne plus savoir où donner de la tête. Et ça c’est juste pour le mode coopératif. Vous avez aussi droit à un mode multi franchement prenant et réussi. Reste le Raid qui, pour le moment, est encore inaccessible.

Bienvenue sur l’archipel d’Auroa

Auroa se situe en Nouvelle-Zélande et se divise en deux îles principales entourées de plusieurs plus petites. Vos principaux modes de déplacement seront donc les hélicoptères et les bateaux. Vous pouvez essayer les motos dans les marais mais c’est fortement déconseillé.

L’archipel est sublime, les décors sont magnifiques. De belles contrées, près de la mer, des côtes ensablées, des montagnes enneigées, des plaines parfaites pour y faire de la culture. Un territoire parfait pour un riche scientifique qui se ramène avec ses investisseurs dans le but de créer un Monde 2.0. Jace Skell de son nom, rachète donc l’archipel. Les intentions étaient bonnes (du moins pour lui) : être à la pointe de la technologie pour créer un monde meilleur. C’était sans compter sur votre ancien acolyte Cole.D.Walker qui se rapproche du scientifique pour transformer ses inventions en arme de guerre et s’en emparer. Mais dans quel but me direz-vous ? Eh bien, disons que Walker est quelque peu instable. Vous aurez le loisir de le découvrir lors des missions.

Vous incarné un soldat au non de code de Nomad. Vous faisiez déjà partie de l’aventure Wildland. Cette fois, on vous a appelé en mission sur Auroa parce que c’est un peu le bordel, hein, vous vous en doutez bien. En plus l’accueil n’est franchement pas fou, on survole à peine l’île en hélico que poum, on se fait attaquer ! En détresse totale vous vous retrouvez seul·e au milieu de la pampa, plus d’hélico, blessé·e un pistolet et voilà débrouillez-vous !

Heureusement, vous trouvez un camp où des autochtones pas contents, se sont retranchés pour mener des actions de factions en douce. Ils travaillent pour reprendre possession de l’île. Parce que oui, c’est bien d’avoir de l’argent, d’acheter tout un archipel pour faire des expériences technologiques mais les pauvres habitants, est-ce qu’on y pense ? Comme d’habitude, non ! Alors voilà, pour une fois, ils ne vous ont pas attendu pour commencer à mener à bien des missions, mais vous pourrez les aider. Surtout par intérêt au début, pour avoir des crédits, mais vous verrez, après vous le ferez de bon cœur parce qu’ils sont sympas quand même.

Missions par-ci, missions par-là, missions partout !

Comme je le disais au-dessus, les autonomes autochtones, en plus des parias, vous donneront des missions de factions. Elles servent à débloquer de l’équipement bonus pour rendre encore plus beau votre personnage. Elles ne sont pas obligatoires donc, mais Ubisoft à su les rendre attrayantes. Elles sont très diversifiées et vous mèneront dans des lieux où vous aurez parfois d’autres missions à faire.
Nous avons aussi des missions principales qui sont réellement liées à une histoire. Je n’avais pas eu cette sensation dans Ghost Recon Wildlands, ce n’était pour moi qu’une succession de missions où il fallait tuer des gens, dans mes souvenirs du moins. Ici dans Ghost Recon Breakpoint, on a vraiment droit à des personnages avec un background. Je pense que l’effort a surtout été fait pour accueillir Jon Bernthal, déjà connu pour ses rôles dans The Walking Dead et The Punisher.

L’expérience est réussie, l’interprétation du grand méchant et sa modélisation sont parfaites. Cependant elles sont tellement parfaites qu’à côté, les autres personnages, y compris le nôtre, paraissent vraiment fades… Et ça c’est vraiment dommage. Il aurait été plus cohérent d’avoir quelques personnages principaux modélisés avec la même justesse. Ceci n’enlève cependant rien à la qualité des missions et leur déroulement scénaristique.

Le jeu s’enchaîne très très vite et il suffit de partir sur une mission, pour se retrouver 3 heures après à gambader dans la prairie, ramasser des fleurs et à fouiller tous les points d’intérêts sur la map, en ayant fait 1 ou 2 missions mais toujours pas celle sur laquelle on était parti.
Je n’irais pas jusqu’à dire que le jeu est aussi riche en PNJ aléatoires que l’est Red Dead Redemption, mais au niveau des événements et des groupes de soldats qui patrouillent, il y a vraiment de quoi faire. Surtout si vous en profitez pour faire les défis qui augmentent le niveau de la classe choisie.

Laisse toi guider, ou pars à l’aventure

Comme dans Assassin’s Creed Odyssey, Ghost Recon Breakpoint propose l’option de désactiver le guidage. Plus de points pour vous indiquer les lieux des missions, vous aurez quelques indices et il faudra vous débrouiller.
Je trouve que ce système est beaucoup plus réussi que dans Odyssey. Les indices étaient incompréhensibles et beaucoup trop vagues, tandis que dans Breakpoint il est beaucoup plus facile de cerner la zone et ensuite affiner la rechercher avec un peu de jugeote.
Ajouter à cela de parcourir des kilomètres à pieds et vous serez en complète immersion.

A une chose près, la survie.

Prépare toi et tu survivras plus longtemps

Vous avez la possibilité de crafter des rations, pour l’endurance, la vigueur, la santé, etc. Et de remplir une gourde d’eau qui est censée vous redonner instantanément votre endurance après épuisement. Malheureusement, les sensations de survie sont amoindries : lorsque vous êtes épuisé·e, reposez-vous quelques secondes et vous êtes repartis pour un sprint. Je n’ai jamais eu ma gourde d’eau complètement vide et mon personnage ne souffre pas de déshydratation. Ce qui est dommage, c’est que vous pouvez remplir votre gourde, et même débloquer une compétence pour la remplir, même dans les marais, mais au final, c’est une option quasi inutile à l’expérience du jeu.

Les cinématiques de remplissage, ou celle où l’on voit son personnage se réhydrater sont beaucoup trop longues et ne servent à rien. Il aurait été intéressant de devoir absolument boire de l’eau en se mettant à couvert après un sprint pour échapper à des ennemis par exemple.

Les rations ne sont pas cumulables. Certaines rations ont des effets plus ou moins importants sur une longueur définie, vous pourrez manger une ration que vous avez craftée pour réduire les dégâts subits pendant 20 minutes. Mais il faudra faire des choix.

Dans la bêta fermée, vous pouviez chasser les animaux pour récupérer de la viande, dans le jeu complet ce n’est plus possible. Ceci dit, ça ne manque pas vraiment, et pour le coup, pas besoin de chasser les animaux, autant les laisser vivre leur petite vie. Ils ont au moins l’avantage de rendre plus vivants les espaces verts.

Compétences, Equipement, XP, comment ça marche ?

Dans Breakpoint votre personnage, bien qu’il soit un soldat d’élite, part du niveau zéro en équipement. Blessé et mal en point vous allez devoir prendre soin de lui, le faire boire, le nourrir, il faut qu’il dorme aussi, il aime pas trop les insectes… non rassurez-vous rien de tout ça, on est en survie dans l’archipel d’Auroa, mais faut quand même pas déconner on est des soldats, bordel !

  • Vous pouvez choisir une classe, Médecin, Assaut, Panthère ou encore Sniper. Vous aurez droit à des compétences et un équipement spécial pour chaque classe. Consultez le détail de la classe pour choisir selon votre façon de jouer.
  • Le système d’XP est habituel, vous faites des actions, tuez des ennemis et ramassez des fleurs, ça fait monter l’XP.
  • La nouveauté c’est le niveau d’équipement. Un peu comme dans Destiny, vos armes et vos protections ont des points et avec cette moyenne vous avez votre niveau d’équipement. Vous pouvez tout looter, ouvrir des coffres, mêmes des ennemis lâchent des objets ou encore tout acheter avec les crédits Skell qui sont la cryptomonnaie officielle de l’île.
  • Le tableau des compétences rassemble les 4 classes, donc, vous pourrez bénéficier de chacune des compétences pour toutes les classes. Vous pourrez ajouter en plus 3 avantages permanents.

La nouveauté du bivouac vous permettra de choisir un avantage en temps limité, pour une heure choisissez d’avoir de l’XP plus vite, de mieux résister aux blessures ou encore d’avoir plus d’endurance. Vous pouvez appeler vos véhicules pour vous déplacer, accéder à la boutique, crafter des objets et taper la causette pour rejoindre une équipe.

Rien de compliqué donc, et il est possible de faire de belles combinaisons avec les compétences. Certaines sont d’ailleurs plus utile que d’autres selon votre façon de jouer. Les points de compétences s’acquiert à chaque nouveau niveau d’XP atteint ou en fouillant des caisses bleues au gré de vos missions et explorations.

Ghost Recon Breakpoint en bivouac

Ghost Recon Breakpoint en bivouac

Ghost Recon Breakpoint, quand est-il du contenu ?

Le background de Breakpoint est plus riche que celui de Wildlands. Une bonne dizaine de personnages font leur entrée missions après missions pour vous expliquer ce qu’il se passe réellement sur l’île. Et ce n’est pas de tout repos. Certaines missions vous donneront plus de fil à retordre et en solo ça sera corsé. L’histoire est plutôt pas mal sans non plus être un chef d’oeuvre et il faut dire que Jon Bernthal y est quand même pour beaucoup.

Pour les personnes qui ont déjà fini la trame principale ne vous inquiétez pas du contenu est prévu jusqu’à l’été prochain. Découpée en 3 épisodes, l’histoire commence maintenant avec la trame de Greenstone. Courant l’hiver l’épisode sortira avec encore des missions principales d’une durée de 5 heures et des missions secondaires. Enfin un contenu aussi important sortira à l’été 2020 pour clôturer l’aventure. J’aurai quand même préféré terminer l’histoire d’une traîte. Beaucoup de questions restent en suspens et j’ai hâte d’en apprendre plus sur certains personnages.

Après plus de 70 heures de jeu, niveau XP 30 et niveau d’équipement 223, l’histoire principale terminée, j’ai encore quelques missions secondaires (une petite dizaine et peut-être d’autres cachées) plus les missions de factions hebdomadaire. Je sais que je ne suis pas au bout de mes surprises. Les missions secondaires en plusieurs parties vont m’occuper encore quelques heures et je me plonge dans les enquêtes pour trouver des indices et parler à chaque personnage pour en apprendre toujours plus.

Le Raid Projet Titan sortira d’ici l’hiver. Aucune précision pour le moment. La seule chose dont nous pouvons être sûr, c’est qu’il se tiendra sur la seconde île principale au milieu d’un volcan. Un deuxième Raid sera prévu en été 2020.

Précision : tout le contenu additionnel fera parti d’un pass à 40€ déjà disponible. La première heure des missions principales additionnelles, sera disponible pour les personnes ne possédant pas le pass.

Ghost Recon Breakpoint, un beau jeu plus que complet et buggué

Breakpoint est immense, il demande des ressources incroyables pour tourner et malheureusement parfois le jeu foire un peu. Un peu mais quand même, jusqu’à perturber l’immersion…bug d’armes, de missions, déconnexion. Il faudra passer outre certaines choses pour avancer dans le jeu.

  • Comme je le disais plus haut, il est dommage d’avoir consacré beaucoup de temps à modéliser l’acteur Jon Bernthal et d’avoir laissé les autres personnages plus ou moins bien modélisés. Certains PNJ sont quand même mieux réussis, mais la différence est vraiment palpable dans les cinématiques.
    Pour compléter mon avis sur les cinématiques, je les trouve très longues à se mettre en place, il y a beaucoup beaucoup de blancs entre les échanges de dialogues entre les personnages, j’aurai aimé plus d’action. Heureusement, il est possible d’avancer les dialogues, mais attention à ne pas couper la cinématique.
  • Quelques bugs de placements des personnages dans les hélicoptères, nos coéquipiers auront souvent le pouvoir de voler dans les airs. J’ai vu ce bug une fois en voiture aussi. C’est plus risible qu’embêtant mais dommage de voir ça sur un tel jeu.

-Le jeu est très très beau, malheureusement les textures et les ennemis mettent parfois du temps à arriver. Vous pourrez vous rendre sur un lieu en le pensant vide, mais attention les ennemis ne sont pas loin et vous surprendront. Il est préférable d’attendre quelques secondes.

  • Bugs d’apparition des armes, il est fréquent d’avoir les mains vides alors que les mains simulent la tenue d’une arme. Difficile alors de se défendre si des ennemis débarquent en pleine pampa, il faudra jouer de prudence. Tout aussi ennuyeux le reflet de lumière dans le viseur du snipe, pas vraiment pratique pour tuer confortablement les ennemis.
  • Parfois il se pourra que vous ne puissiez pas ouvrir certains coffre. Tant pis, vous pourrez repasser plus tard. Pour les coffres blancs ce n’est pas tellement ennuyeux puisqu’ils repopent, je n’ai pas vu ce bug sur les coffres bleus.
  • J’ai eu un bug pour terminer ma classe Médecin au niveau 10, impossible de valider un défi. C’est en achetant (avec un point de compétence) une autre classe et en la changeant en bivouac (dans Tactique), puis après quelques minutes en repassant en Médecin que j’ai pu enfin en mission valider ce dernier défi.
  • Le personnage est parfois un peu lourd sur ces déplacements et long à répondre. Les ascensions ou descentes raides sont un peu aléatoires. Votre personnage va se prendre souvent des murs invisibles qui décrédibilisent quelque peu les mouvements qui se veulent réalistes.
  • L’IA de l’ennemi n’est malheureusement pas très constante. Parfois les ennemis vous attaqueront jusqu’à ce que mort s’en suive, à 2, 3 voire 4 contre vous. Parfois ils seront beaucoup plus peureux et vous serez obligé·e de les déloger de leur cachette.
  • La montagne c’est beau, mais lorsqu’il faut la gravir ou la descendre c’est une autre affaire. Bien qu’ayant débloqué des compétences, c’est encore une vraie galère. Nos personnages sont des soldats sur entrainés mais de vraies brêles en escalade ! Entre chute interminable et escalade impossible, on prend vite la crise et on préfèrera retourner prendre un hélico au bivouac le plus près pour se poser en hauteur.

En conclusion

Ghost Recon Breakpoint est un bon jeu de divertissement qui fait le job. Vous allez pouvoir passer des dizaines d’heures, surement dépasser la centaine pour finir le jeu complètement sans compter le contenu qui est prévu sur l’année qui arrive. Les missions de factions sauront vous tenir en haleine et le raid pointera le bout de son nez dans les mois qui viennent. De quoi repartir, après The Division 2, avec votre équipe vous aventurer en territoire inconnu.

Il est très agréable de jouer en coop sur Ghost Recon, encore plus que sur Wildlands, il sera plus facile de mener à bien des missions en étant soutenu, les ennemis font quand même mal. En solo, l’expérience est aussi agréable pour prendre le temps de lire les documents récoltés, les rapport de missions, les indices pour vos enquêtes qui vous permettront d’en apprendre plus sur l’archipel, ses habitants, les projets qui y ont été lancés et les protagonistes qui font l’histoire.

Ghost Recon est un bon jeu pour la fin d’année, solo ou jusqu’à 4, vous pouvez prévoir de nombreuses heures au chaud pour le découvrir à 100%. Ubisoft signe un pari plutôt réussi en combinant des genres de jeu différents. Le melting pot est gagnant, seuls les bugs viennent gâcher pour le moment l’expérience. On peut déjà s’attendre à des patchs correctifs prochainement. Ghost Recon Breakpoint est disponible sur Amazon.