[TEST] Ratchet & Clank: Rift Apart - le retour réussi 19
Ratchet Clank Rift Apart First

[TEST] Ratchet & Clank: Rift Apart – le retour réussi

Temps de lecture estimé 6 minutes

Après 11 jeux sur la Saga, Ratchet et Clank débarquent sur la PS5. Annoncé comme une véritable démonstration des prouesses de la nouvelle console de Sony Ratchet & Clank: Rift Apart coche-t-il toutes les cases ? Réponse dans le test (spoiler alert : oui).

Jeu : Ratchet & Clank: Rift ApartGenre : Plateforme / TPSStudio : Insomniac GamesEditeur : Sony Interactive EntertainmentDate de sortie : 11 juin 2021 Plateformes : PS5 PEGI 7 Testé sur : PS5 Prix conseillé : 79,99€
La saga Ratchet & Clank voit le jour en 2002, développé par le studio californien Insomniac Games. Depuis 11 opus sont sorti sur différentes plateformes et en essayant des nouveautés plus ou moins bien perçues par les fans de la première heure. Les opus sortis sur Playsation 2, aux côtés d’autres licences comme Sly (Sucker Punch) et Jack & Daxter (Naughty Dog), sont considérés comme des classiques de la console de Sony. Alors que les deux autres studios ont abandonné leur licence, Insomniac Games a continué le portage de sa licence sur Playstation 3 et 4 avec un remake accompagnant un film pour ce dernier, et revient enfin sur la Playsation 5 avec pour ambition d’offrir la plus belle des démonstrations des capacités de la console. Console, qui, sortie depuis fin 2020 tant bien que mal, peine à sortir un catalogue d’exclue, y compris pour les futurs titres, exception faite pour Returnal sorti récemment.

L’histoire de la saga résumée

Ratchet, un lombax, dernier représentant de son espèce et Clank, un robot protecteur du temps, bien loin de son destin initialement programmé de robot de guerre. Clank, s’enfuie de l’usine en question étant détecté comme une anomalie et embarque Ratchet dans sa fuite. Au fil des épisodes, ils seront les protecteurs et sauveurs de différentes galaxies.
Destiné à un public assez jeune, l’humour de Ratchet & Clank ne laisse pas indifférents les adultes et participe au succès de la saga au fil du temps. Après quelques épisodes controversés et une baisse de qualité scénaristique, où se situe Ratchet & Clank: Rift Apart aujourd’hui ?

Ratchet & Clank: Rift Apart

Alors que Ratchet et Clank célèbrent leur gloire, telle une fête nationale, le Dr. Néfarious vient perturber la cérémonie. L’entrée en matière est directe, pas de blabla inutile, il faut tout de suite happer par l’action l’attention des joueurs. Les ennemis s’enchaînent et on voit tout de suite les capacités du jeu sur la PS5, rythme effréné, les actions s’enchaînent en bon plate-formeur qui allie mouvements et combats tout en expliquant les actions à mener avec des rapides fenêtres de tuto. Si vous mettez un peu de temps à faire l’action un ralenti s’enclenche pour vous laissez le temps de comprendre l’action tout en ne l’arrêtant pas.
Après une plâtrée d’ennemis éliminés, le Dr. Néfarious créé une faille d’espace temps et les ennuis commence. Les ennuis mais aussi de bonnes choses car nous allons découvrir deux nouveaux personnages et quelques mondes parallèles qui sont vraiment bien pensés. Les décors sont tous uniques, les habitants attachants et vous aurez vite vos préférences en voyant les vastes zones aux décors uniques.

Armes, habileté et boulons

S’il y a une chose qui ne manque pas dans le jeu d’Insomniac c’est bien les armes. À foison, vous pourrez consulter avant chaque achat, un tutoriel pour voir les prouesses et capacités de chaque arme. Une dans chaque main, vous avez la possibilité de porter un gant si sublime qu’il ferait pâlir Michael Jackson ou un pistolet, mitrailleuse, sniper, ou lance-rocket qui vous donneront une fois amélioré quasi à fond une sensation de surpuissance ! Il y a beaucoup de choix et il y en a certaines que je n’ai pas du tout utilisé. Vous pourrez donc jouer avec vos armes préférées. Elles sont toutes uniques et leur pouvoir est souvent drôle et étonnant. Chacune aura sa place combinée avec 2-3 autres pour avoir des combats diversifiés.
Je vous conseille d’ailleurs, d’aller miner du raritanium au gré de vos explorations, pour pouvoir les améliorer chez Madame Zurkon. L’amélioration est indispensable si vous jouez en difficulté normale ou supérieure à un moment du jeu.
Tapez du mob et des éléments du décors pour en sortir des boulons qui vous permettront d’acheter toutes les armes du jeu.

Les capacités sur PS5 ?

Ratchet & Clank: Rift Apart est une pure merveille en termes de technicité. L’équipe raconte qu’elle n’a fait qu’effleurer les capacités de la PS5, et avec ce que le jeu offre déjà, on se demande bien quelle puissance les jeux vont bien pouvoir dégager lorsque les développeurs des différents studios maîtriseront la bête. Toutes les armes ont une empreinte sensorielle adaptée. La vibration se lance parfaitement et la sensation dans les mains est incroyable, on tient réellement les armes en mains ! Elles ont aussi 2 niveaux pour la gâchette R2, l’enfoncer à mi-parcours permet souvent de viser, l’enfoncer à fond permet de tirer.
Sur l’arme de défense par exemple, à mi-parcours il en sort un bouclier qui nous protège et près de l’ennemi, la gâchette enfoncée permet d’envoyer un souffle qui renverse l’ennemi.
Le jeu propose dans ses options, différents modes, soit plus performant, soit plus beau, soit réellement tout activé pour les capacités. Mettez tout à fond, la console le supporte de toute façon et appréciez le jeu à sa juste valeur.
Il y a aussi d’autres options très nombreuses que vous pourrez ajuste pour rendre aussi le jeu plus dur, sans parler de la difficulté à choisir. À ce propos lorsque vous finirez le jeu, vous pourrez refaire l’histoire en mode défi pour améliorer toutes les armes jusqu’à leur niveau 10, de quoi vous occuper encore quelques bonnes dizaines d’heures.

Sliiiiiiiders, les mondes parallèles

Les plus jeunes ne comprendront pas, mais cette série était incroyable et l’utilisation des failles l’est tout autant dans Ratchet & Clank. J’étais complètement déroutée lorsque je regardais les vidéos de gameplay, je ne comprenais pas vraiment comment ça fonctionnait et j’avais du mal à comprendre où le personnage atterrissait. Une fois en jeu, c’est vous qui maîtrisez plus ou moins la bête et on s’y retrouve complètement. Ces failles apportent un réel dynamisme au jeu qui est déjà assez nerveux. Elles procurent une sensation de frayeur, parce qu’on ne sait pas où on va atterrir mais, aussi une sensation de liberté incroyable. On ne peut qu’être émerveillé·. En combat, on peut aussi utiliser des petites failles pour se déplacer et fuir un gros “moulon” d’ennemis. Le jeu en envoi des tonnes et les vagues sont parfois surprenantes ! Lors d’une exploration de zone, on peut aussi utiliser certaines failles pour atteindre une zone assez difficile d’accès et retourner d’où l’on vient.

Ce qu’il manque à Ratchet & Clank: Rift Apart

En terme d’arme, (oui j’ose) j’aurais aimé pouvoir créer moi-même les failles, un peu comme dans Portal. Prendre un pistolet dans la roue des armes, créer des portails pour échapper aux ennemis ou pour atteindre des zones clairement inaccessibles. Cela aurait donné encore plus de liberté en jeu, bien que le jeu ne soit pas du tout couloir sur les planètes et permet de se balader en zone ouverte, malgré tout assez grande pour ramasser et explorer sans être réellement perdu·e.
J’aurai aimé plus de background pour Rivet, son parcours, elle a l’air d’avoir bien baroudé. Un spin-off sur son passé me ferai bien envie. Il aurait été pas mal aussi d’adapté le game play juste sur une ou deux capacités particulières et en ayant des niveaux adaptés à ces capacités. Vraiment pour pousser plus loin en terme de gameplay.

Ratchet & Clank: Rift Apart un titre sympa pour les vacances

Si vous ou vos enfants n’ont jamais joué à un Ratchet et Clank, vous pouvez y aller sans soucis. Pour les fans de la première heure, la bonne recette connue se répète mais est tout aussi agréable à jouer, et aux dires des fans, ils sont très contents de remettre la main sur un opus après plus d’un an d’absence. Le titre sur PS5 ne rougie pas face à un Spiderman Miles Morales ou encore un Returnal en termes de technicité. La démonstration des prouesses de la PS5 est bien présente, même parfois trop puisque les poils saupoudrés de paillettes sur les lombax me gêne un peu, ainsi que la vibration à chaque pas des personnages, franchement pas nécessaire.
Ratchet & Clank: Rift Apart est un bon tire, amusant et très très beaux qui vous fera voyager c’est sûr. La difficulté à son maximum peut donner du fil à retondre surtout dans l’arène où les défis sont très intéressants. Au niveau des collectibles on est pas au niveau d’un jeu Ubisoft, mais les planètes seront plutôt rapide et surtout agréable à nettoyer pour ajouter quelques heures de jeu de plus à l’opus.
Un titre bourré d’humour pour enfants et parents, plus que pour les fans de la première heure, un vrai jeu accessible sur PS5 à se mettre sous la dent !

Un très bon jeu beau, dynamique et ludique
Clairement un jeu qu'il faut posséder sur PS5 même si on ne connait pas la licence.
Graphismes
10
Musiques
7.5
Histoire
8.5
Humour
9.5
Exploration / rejouabilité
9.5
Note des lecteurs0 Note
0
Les +
On se perd dans la beautés des couelurs, décors, les différents environnements
Les combats peuvent être un challenge, jeu adapté à petits et grands
Jouable pour les fans et les personnes qui n'ont jamais joué à la licence
Les -
Musiques répétives, m'ont fait penser à Harry Potter
Recommencer l'histoire en mode défi est cool mais on en redemande encore, peut-être trop court ?
9