yagami et Kaito en route
Balade en van pour Yagami et son équipe

[TEST] LOST JUDGMENT Jusqu’où peut aller la justice ?

Temps de lecture estimé 5 minutes

Note des lecteurs0 Note
0
7.8

Lost Judgment est la suite directe de Judgment. Même mécanique, même endroit, mais en plus fourni. Quelques nouveautés pour les enquêtes, une histoire plus complexe et des missions secondaires toujours aussi variée et drôle. Les fanas de la première heure y trouveront leur compte dès les premières minutes de jeu.

Jeu : LOST JUDGMENTGenre : Action / Combats Kung fu / Yakuza likeStudio : Ryu Ga GotokuEditeur : SEGADate de sortie : 9 septembre 2021 Plateformes : PS4, PS5 et Xbox One Xbox Series X|S PEGI 18 Testé sur : PS5 Prix conseillé : 59,99€

LOST JUDGMENT – on prend les mêmes et on recommence

6 mois après la fin de l’histoire de Judgment, Yagami et Kaito vaque à leurs occupations pas vraiment très trépidantes il faut l’avouer. Soudain un appel de Sugiura et Tsukumo prévenant Yagami de la création de leur agence de détective, au style librement inspiré de celle de Yagami, mais en mieux il faut l’avouer. Basée à Ijincho, l’agence Yokohama 99 à besoin d’un peu d’aide sur une affaire concernant une école. Yagami et Kaito, après avoir consulté leur agenda bien vide, partent au secours de Sugiura et Tsukumo pour les aider et leur apprendre quelques ficelles du métier.

C’est un vrai plaisir de retrouver les protagonistes avec qui j’ai passé des dizaines d’heures il y a quelques mois sur Judgment, j’avais très très hâte de cette suite et même si je savais qu’il y aurait des similitudes avec le premier opus, j’étais très curieuse de voir ce que le studio Ryu Ga Gotoku allait en faire.

Comme une impression de déjà-vu

Ne nous voilons pas la face, Lost Judgment est clairement ce qu’on appelle un 1.5, étant une suite directe, il y a quelques nouveautés qui donnent des choses plus intéressantes, mais les mécanismes restes les mêmes. Il y a plus d’activités des idées intéressantes sur la filature par exemple, en revanche d’autres deviennent vite trop rébarbatives, je pense notamment à “l’enquête” sur comment escalader… pour moi clairement inutile.
Nos occupations nous font nous balader entre Kamurocho que nous connaissons déjà du premier Judgment et Ijincho qui est la nouveauté de Lost Judgment. Seulement voilà nouveauté oui, mais ce n’en est clairement pas une pour les personnes ayant joué à Yakuza Like A Dragon. J’avais déjà fait quelques parallèles lors de l’écriture du test de Judgment, mais là ce sont complètement des visions de Yakuza, des bouts de missions qui me sont revenues en pleine face en visitant certains lieux de missions, ou même en me baladant. C’est dommage parce que ça m’a quelques fois sorti du jeu, et du coup à moins d’y être obligée, j’ai délibérément zappé quelques zones, les ayant trop vues lors de mon périple sur Yakuza Like A Dragon…. J’adore explorer de nouvelle map dans les jeux et là je dois dire que c’est clairement ce qui m’a manqué la plupart du temps sur Lost Judgment. Heureusement qu’il y a un peu plus de lieux d’action plus variés tout au long de l’histoire, même si ce sont des passages assez rapides.

Un nouveau gros bémol sur quelques phases de jeu qui sont clairement du copié / collé du premier, qui étaient fun pendant le premier opus, mais qui sur Lost Judgment font clairement réchauffés. C’est bien dommage, car on sent clairement que Lost Judgment a été fait à moindre coût. L’idée était de faire une suite avec quelques mécaniques nouvelles, mais sur la majorité du jeu malheureusement, c’est du complètement déjà-vu si on connait déjà bien le travail du studio. La grande force de cet opus réside dans les histoires et les cinématiques qui sont les plus travaillées.

La soif de justice

La force de Lost Judgment réside clairement dans l’histoire qui gravite autour des protagonistes, même certains personnages de missions secondaires du précédent opus sont présents et c’est très amusant de les revoir. Les missions secondaires sont d’ailleurs plus riches et variées, les activités au lycée jouant aussi fortement.
L’intrigue principale est clairement l’élément le plus aboutit et travaillé de Lost Judgment, c’est un point fort indéniable et même si j’avais adoré et m’étais complètement laissée portée par la première histoire, je dois dire que celle-ci est particulièrement prenante.

Le studio s’attaque au fléau bien connu au Japon, mais plus tue en Occident qu’est le harcèlement à l’école. Ce même harcèlement qui entraîne souvent une fin fatale et un avenir de néant pour la famille. L’angle abordé est très intelligent et je le comprends parfaitement, il y a beaucoup de nuances dans les jugements, difficile de prendre radicalement un parti d’un côté ou de l’autre et c’est ça aussi qui fait la force du récit. Tout est clairement bien amené et je me suis complètement laissée happée par la réflexion, me forger ma propre opinion sur le sujet.

On comprend à mi-parcours les enjeux, sans poiler hein, des raisons et on en vient réellement à se demander ce qu’on ferait dans ce cas-là. Pour le coup, je trouve Yagami assez radical, mais en même temps, c’est l’histoire qui veut sinon ça se finirait d’une bien drôle de façon.

La soif de justice. Pour qui ? De quelle façon et à quel prix ?
Le studio réussi donc à nous impliquer dans sa logique de justice, je m’y suis complètement identifiée et je dois dire que je comprends absolument toutes les raisons.

Le sujet est très dur et plus qu’une enquête criminelle, c’est complètement une critique du studio envers ce fléau de la société, tout en étant amené encore une fois de façon subtile et travaillée. Pas de cliché, pas de malaise même si certaines scènes sont très dures, le sujet est traité de la meilleure des façons à mon sens.

En conclusion

Lost Judgment est la suite directe de Judgment, directe, car elle suit l’aventure des protagonistes que nous connaissons déjà, mais aussi, car nous connaissons déjà les lieux. Si vous avez déjà joué à Yakuza Like A Dragon vous connaitrez déjà le nouveau quartier. Du coup moins de surprises malheureusement. En revanche, c’est un plaisir de retrouver les mécanismes qui ont fait le succès du premier opus avec déjà quelques nouveautés. Même s’il y a quelques points à revoir pour j’espère un Judgment 3, je n’ai pas boudé mon plaisir devant tant de choses à faire sur ce Lost Judgment. Une trentaine d’heure pour l’histoire principale et une bonne dizaine, voire plus pour les missions secondaires, les activités annexes. Deux DLC de contenu additionnel sont déjà disponible, un DLC spécial sur Kaito sera lui disponible au printemps 2022. pour les fans de la première heure, foncez, mais attendez-vous à des similitudes, pour les personnes qui n’ont pas joué au premier opus vous pouvez y jouer, mais il est quand-même plus intéressant que connaître les personnages au départ.

Graphismes
9
Musiques / sons
5
L'histoire, rebondissement, denouement
9
Missions secondaires et activités
8
Note des lecteurs0 Note
0
Les +
Les graphismes sont encore meilleur que pour Judgment
Enormément de choses à faire, en activité secondaire, mini-jeux, un régal
On retrouve nos persos de coeurs
L'histoire est assez complexe mais vraiment bien amenée, un régal de suivre les évolutions
Les -
Les musiques sont en boucles et sont les mêmes selon les événements, il va falloir se renouveler....
Quartiers archi-connus, il n'y a plus de surprise à ce niveau dommage
Lieux clés déjà utilisés dans Yakuza Like A Dragon, ça tue la surprise et ça fait du réchauffé
7.8