[TEST] Horse Tales, La vallée d’Émeraude, l'aventure hippique ou qui pique ? 41

[TEST] Horse Tales, La vallée d’Émeraude, l’aventure hippique ou qui pique ?

Temps de lecture estimé 8 minutes

Horse Tales est le premier “jeu de chevaux” auquel je joue. Je souhaitais avoir un jeu chill pour me balader dans la prairie. Et bien, j’ai été surprise par quelques défis à relever. Le jeu est plein de surprises et on se laisse vite prendre au jeu du canasson. Lorsqu’on n’est pas férue d’équestre, est-ce qu’on s’y retrouve ? Réponse dans ce test.

Jeu : Horse Tales, La vallée d’Émeraude Genre : Simulation équestre / action – aventure Studio : Aesir Interactive Editeur : Microids Date de sortie : 3 novembre 2022 Plateformes : PC, Nintendo Switch, PS4 et PS5 Prix conseillé : 49,99€ PEGI 3 Jeu solo Testé sur : PS5 (clé fournie par l’éditeur)
[TEST] Horse Tales, La vallée d’Émeraude, l'aventure hippique ou qui pique ? 42
Superbe cerisier
Aaaah les vacances ! Enfin ! Vous arrivez en bateau sur l’île où votre tante gère le domaine familial, un superbe haras de plusieurs hectares. Une propriété bien entretenue, des chevaux magnifiques. Le paradis quoi. À votre arrivée, le fils du maire vous reçoit. C’est Gabriel, il vous invite à choisir un cheval chez Stan (qui est un peu leboncoin du cheval, si tu veux le revendre) et vous voilà partie à gambader, ou plutôt chevaucher la prairie. Tenant une vielle photo prise du haut d’une falaise, votre personnage a les yeux émerveillés et n’attend qu’une chose, rejoindre sa tante pour enfin découvrir ce prestigieux domaine si renommé.
Gabriel s’arrête pile sur le point de prise de vue de la photo, vous regardez le domaine devant vous, comparez avec la photo, regardez à nouveau le domaine, la photo, le domaine. Euuhh Gabriel, tu es sûr que c’est bien ici ? Eh oui, votre tante s’est barrée après avoir laissé le domaine sans entretien pendant des années. Un champ de ruines, voilà ce que vous voyez devant vous.
Une pauvre lettre vous attend dans votre boîte aux lettres : “Eh coucou, merci d’être venue pour t’occuper du domaine pendant mon absence, je suis grave occupée à faire des trucs de gens super occupés. Bon y a un peu de bordel, ahem, de choses à ranger, mais je suis sûre que tu vas t’en sortir, allez salut !”
Merci tantine, vraiment, il ne fallait pas !
Je vous le donne en mille, exit la chevauchée cheveux au vent, il va falloir vous mettre au travail, et pas qu’un peu, pour redonner au domaine familial sa réputation d’antan !

Horse Tales, la vallée des merveilles ?

Vous pouvez choisir entre un personnage féminin ou masculin (oui, il n’y a pas que les petites filles qui aiment les poneys). La personnalisation s’arrête à la tête. Vous allez vous coltiner un vieux k-way jaune qui pique pendant un moment avant d’avoir votre maison et d’y mettre une penderie. C’est d’ailleurs un peu frustrant, car vous allez récupérer pas mal de vêtements et d’accessoires sans pouvoir les porter, ni même les voir. Ils sont sûrement stockés en boule au fond de la tente de camping.
Plusieurs PNJ vont vous aider dans votre quête de reconstruction du domaine. Mattéo pour dégager les passages, récupérer du bois et fabriquer des planches ; Noëlla pour les plans de construction et vous conseiller sur les établissements indispensables à votre cheval ; Gabriel pour tout ce qui est relations et endroits à visiter sur la péninsule ; Kiki pour en apprendre plus sur les animaux, y compris votre cheval. Et encore bien d’autres.
En plus d’explorer et de trouver des ressources pour reconstruire le domaine, vous devrez participer à des courses pour vous faire une renommée. Des points de renommée sont aussi disponibles dans la nature et il vous en faudra un certain nombre avant de pouvoir participer à des courses ou faire des activités dans la progression du jeu.

La maniabilité du cheval

Il faut prendre le coup pour maîtriser son cheval et je pense que ça ne doit pas être une mince affaire pour les joueurs et joueuses occasionnelles. Il m’a bien fallu 3 heures de jeu avant d’arriver à maîtriser le timing pour les sauts. La première balade avec Gabriel a été  un supplice…
Je me suis forcée à apprendre à sauter pour la course contre Lili qui est une mission principale du jeu. Sinon, je n’aurais pas pris la peine de le faire et j’aurais pesté tout du long en ratant tous mes sauts, je pense… Il aurait été bien de faire un vrai tuto sur la conduite du cheval, le timing, dès le départ. La balade avec Gabriel est censée l’être, mais il n’y aucune explication, ou très peu et on se retrouve à passer des rivières entières. Je n’en pouvais plus de ce bruit de buzzer qui se dégonfle surtout que parfois le cheval était bien sur la terre ferme avec ces 4 pattes…
Il faut donc se faire violence et apprendre à maîtriser les sauts pour vraiment apprécier et sentir une osmose avec le cheval. Pour un jeu PEGI 3, je trouve la difficulté un peu élevée.

Tu savais que nous avons un canal télégram ? Clique ici pour le rejoindre

Là où il y a un gros point positif niveau gameplay, c’est que la maîtrise du cheval et son comportement varient en fonction du caractère du cheval. Certains chevaux ont peur du noir, d’autres de la hauteur et ont le vertige. D’autres des sauts (ça, c’est vraiment ballot), et d’autres encore ont un triple combos ! Ce n’est plus un cheval à ce stade : c’est un boulet !

Heureusement, vous pouvez lui enlever ses peurs, mais il faudra de la patience. Pour la peur du noir par exemple. Les endroits sombres comme les grottes et les forêts seront propices à ce que le cheval soit stressé. Il faut vite descendre du cheval lorsqu’il est dans cet état et lui faire des caresses pour le rassurer. Au bout d’un certain temps, il vous fera entièrement confiance et n’aura plus peur.

Bien choisir son cheval

Lorsque vous arrivez, tout de suite, on vous propose de choisir parmi 3 chevaux. Cool un cheval gratuit ! Mais ne vous laissez pas piéger par la robe, regardez les statistiques. Vous n’aurez pas vraiment de gros problèmes en début de jeu, ils sont tous les 3 assez similaires, donc le choix sera plutôt esthétique.
En revanche, lorsque vous gambaderez dans la prairie à la recherche de chevaux sauvages (il faudra au moins construire une petite écurie pour pouvoir en dompter un), il est préférable d’inspecter le cheval et ses caractéristiques, plutôt que de le choisir uniquement pour sa belle robe. La suite du jeu sera très difficile selon le cheval que vous choisissez. De ce fait, il vaut mieux un cheval moins beau, mais plus performant et qui a moins de contraintes, plutôt qu’un cheval qui ne peut pas sauter les obstacles, vous serez vite bloqué·e dans le jeu !
Vous pourrez par la suite faire de l’élevage de chevaux. Malheureusement, ils seront toujours moins intéressants que les chevaux sauvages. Ils ne deviendront pas de super-chevaux surpuissants avec la génétique.

Une fois que vous aurez dompté votre premier cheval sauvage, vous verrez une différence nette avec le premier que vous avez choisi. Les courses seront un régal, vous adorerez parcourir la map et il faudra un peu réadapter le timing du saut car ceux-là vont beaucoup plus vite, mais c’est juste une petite réadaptation. Là, on apprécie vraiment parcourir les différentes zones du Cap Émeraude et aller chercher des ressources pour accomplir les missions.

[TEST] Horse Tales, La vallée d’Émeraude, l'aventure hippique ou qui pique ? 43
Chevaux sauvages

Les choses qui fâchent

En plus des bugs, il y a certaines choses qui pourraient être améliorées dans Horse Tales, peut-être sur une mise à jour ou un Horse Tales 2 ?

Les bugs

Aïe… Il y a certains bugs qui sont chiants (votre personnage qui descend à 3 mètres à côté du cheval, un cochon qui vole, un cheval sauvage à la verticale tout croupion en l’air) mais passons, ce n’est pas vraiment grave. En revanche, il y en a d’autres qui sont vraiment bloquants. Parmi eux, je mets dans le lot les sauts dans la prairie. Parfois, selon comment votre cheval saute ou se réceptionne, même si c’est à plat, le jeu annulera le saut et vous vous réceptionnerez accompagnée de cet horrible bruit de buzzer. Parfois se prendre juste un bout de feuille dans les cheveux est aussi un saut raté… assez énervant surtout en course… J’aurais aimé plus de liberté de manœuvre.
Le pire bug vraiment bloquant, en une dizaine d’heures de jeux je l’ai eu 3 fois et 2 fois sur la fin, je ne pouvais plus récupérer de ressources en étant sur mon cheval…
Quand on explore, on le fait aussi pour chercher les ressources, et descendre de cheval à chaque fois qu’il y en a une n’est même pas envisageable pour les nerfs.
J’ai réussi à contourner le problème en domptant un cheval sauvage. Une fois que j’ai changé de cheval, j’ai pu récupérer les mêmes ressources que je ne pouvais pas récupérer 30 secondes plus tôt. Puis ça l’a à nouveau fait… Pour moi, un retour au domaine a suffi, mais dans ma partie précédente, j’ai directement relancé le jeu.

Les actions sur le cheval

Caresser le cheval pour le rassurer, lui donner à manger sont des actions que l’on aurait très bien pu faire en étant sur le cheval. C’est assez contraignant de devoir descendre pour faire tout ça. L’action “mener le cheval”, c’est cool, mais je n’ai pas compris l’intérêt dans le jeu.

Le manque d’indications

Pour un jeu qui est destiné à un public assez jeune, je trouve qu’il manque d’indications pour réaliser certaines actions. Par exemple, dans le domaine, selon les espaces, je ne peux construire que tel type de bâtiment. Il faut donc chercher sur la propriété où l’on peut placer le bâtiment en question pour la mission.

A cheval ou rien

Il y a plusieurs domaines où l’on peut construire dans le jeu, à différents endroits de la map. Mais même en faisant une construction à ces endroits, il n’y a pas de point de téléportation et c’est bien dommage, ce serait bien utile. Mais je souligne qu’il y en a déjà un sur le domaine principal qui sauve parfois la vie, donc c’est déjà bien.

Gestion trop simple

On peut faire de la collectionnite de chevaux. Soit en les domptant, soit en les accouplant pour faire des poulains. Mais lorsqu’on a 6 écuries sur le domaine et que le seul message c’est : “attention, veille bien à avoir assez de nourriture”, il n’y a plus d’intérêt. Il aurait été plus logique que le jeu impose d’avoir construit quelques cultures de carottes et de pommes, des parcs et des mangeoires sur le domaine, avant de pouvoir les entasser dans l’écurie. Autre chose dommage, c’est qu’on ne les voit pas gambader. Ça aurait été sympa de devoir faire attention de bien enfermer ceux qui vont explorer seuls au risque de devoir faire des mission de secours. Et aussi d’enfermer ceux qui vous collent au talon, au risque de les voir débarquer d’un coup en pleine mission et qu’il faille les ramener avant de continuer la mission.
C’est une super idée d’avoir des chevaux avec des traits de caractère mais dont le comportement change aussi réellement dans le jeu, et qu’il faille s’adapter, donc autant aller jusqu’au bout.

Horse Tales, réservé aux fans de chevaux ?

Bien sûr c’est un jeu qui fera surtout de l’œil aux amoureux et amoureuses des chevaux. Mais j’ai aussi pris pas mal de plaisir à me promener à dos de cheval dans les décors très colorés et très diversifiés de Horse Tales. Un petit vent de fraîcheur et de liberté sur la péninsule et dans mon catalogue de jeux. Les bugs et les choses manquantes sont frustrantes car on attend quand même beaucoup de ce genre de jeu. D’aller toujours plus loin dans les idées et les relations avec l’animal. Il aurait fallu un jeu à la croisée entre Farming Simulator et The Last Guardian, malheureusement ce n’est pas le cas et ce n’est sûrement pas le même budget ! Il a de très très bonnes idées mais malheureusement pas menées au bout. Le jeu oscille entre très plaisant et frustrant. J’espère des mises à jour pour améliorer le jeu.

Graphismes
6.5
Ambiance sonore, nature
8.5
De bonnes idées pas abouties
5.5
Le caractère et particularité des chevaux
7
L'élevage vraiment utile ?
5
Note des lecteurs0 Note
0
Les +
Les décors et les couleurs
Le caractère des chevaux qui fait varier le gameplay
La sensation de vitesse avec un cheval plus performant
Pas de musique lourde, une vraie connexion avec la nature et ses sons environant
Les -
Bugs contraignants
Des idées mais pas menées au bout
Parfois une difficulté un peu élevée pour un jeune public
On ne voit pas nos chevaux gambader dans le domaine 🙁
6.5