Solo: Islands of the Heart, votre séance de psy sur l'amour
Sujet / Histoire7.5
Graphisme / ambiance8
Plateformer7.5
7.7La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Temps de lecture estimé 3 minutes

Qu’est-ce que l’amour ? Comment l’avez-vous vécu ? Comment s’est déroulée votre dernière relation ? Est-elle toujours en cours ? Que de questions sur un seul et même sujet : l’amour. Sous forme de puzzle, Solo: Islands of the Heart, va vous amener à vous interroger sur votre relation à l’amour, l’importance qu’il a pour vous, la place que vous lui laissez.

Jeu : Merge Games Genre : Puzzle 3D, Exploration extérieure et intérieure Studio : Team Gotham Editeur : Merge Games Date de sortie : 30 juillet 2019 Plateformes : Playstation 4, Xbox One, Switch, PC

Solo: Islands of the Heart, un plateformer puzzle

Le jeu se passe sur une succession d’îles avec une multitude de puzzles qu’il va falloir résoudre pour pouvoir avancer et dans le jeu et dans votre rapport à l’amour. Vous arrivez sur une île qui va se transformer en véritable archipel au fur et à mesure que vous avancerez dans la résolution d’énigmes.
Elles sont toutes basées sur la manipulation de bloc qui ont des propriétés différentes.
Certains bloc sont de simple caisses, d’autres ont des souffleurs, d’autres ont des ventouses et d’autres encore se déploie pour former une passerelle.

Il faudra donc combiner chacun d’eux avec la sorte de bloc et le nombre que le jeu vous en donne pour passer les différents niveaux. Les casse-têtes ne sont pas compliqués en soit, mais il faudra tester parfois plusieurs combinaisons pour arriver à passer certains passages plus compliqué que d’autres.

Solo: Islands of the Heart, et l’amour dans tout ça ?


Il peut y avoir parfois plusieurs solutions pour résoudre les puzzles et il en va de même pour les questions qui vous sont posées. Votre rapport à l’amour est personnel et le jeu vous encourage vivement à y répondre en tout honnêteté. C’est une quête introspective.

Forcément vous allez réfléchir à vos histoires passées, peut-être la dernière en date ou la plus importante ? Ou alors votre relation actuelle. Le but n’est pas de vous faire douter mais plutôt de vous amener dans une réflexion de ce sentiment, de cet état d’esprit. De vous faire comprendre son importance qu’il a peut-être pour vous, ou alors de ce qu’il pourrait être.

C’est une approche très intéressante de ce sentiment, et par ce biais Solo: Islands of the Heart propose un jeu qui pourrait même intéresser les psychologues. Pour avoir un début de réponse bien sûr, il serait difficile de créer un algorithme avec absolument tous les cas de figure, le sentiment humain est propre à chacun. Mais pourquoi pas arriver à déblayer les premières questions pour n’en faire ressortir que l’essentiel et aller beaucoup plus loin dans la réflexion ?

Avec son jeu la Team Gotham montre qu’après des jeux qui retracent des faits historiques, d’autres jeux d’apprentissage ou d’éducation, il est aussi possible de s’intéresser à l’être humain qui tient la manette pour le faire réfléchir sur lui-même.

L’amour universel

Aucune discrimination ici puisque vous pouvez choisir un personnage féminin pour vous incarner et en aimer un féminin et inversement. Le seul personnage qui me dérange c’est le vieux loup de mer qui se retrouve au milieu de deux personnages plutôt jeunes. Il aurait peut-être fallu faire une louve de mer, ou alors supprimer le personnage ? Ou alors même avoir la possibilité d’incarner un animal ?… euh non laissez tomber…ça donnerait trop de matière aux conservateurs.

Solo: Islands of the Heart, aussi beau que réussi techniquement


Ce qui frappe avec le chara design tout mignonnet des personnages et des décors dans Solo: Islands of the Heart c’est le feu d’artifice de couleurs parfaitement agencé qui s’expose à nous. Selon votre évolution dans le jeu, les décors changeront de couleurs et vous vous retrouverez devant une palette parfaitement harmonisée. Je vous conseille alors de prendre le temps d’observer l’environnement, la faune et la flore. De vous poser sur un banc, de sortir votre appareil photo ou alors de sortir votre guitare pour accompagner le doux bruit des vagues.
Techniquement Solo: Islands of the Heart est aussi plutôt bien foutu. La caméra est un élément important dans un jeu vidéo et il l’est d’autant plus dans le jeu de la Team Gotham. Prendre les cubes, les placer dans un endroit bien précis, surtout que la 3D entre en jeu et fait partie intégrale des solutions. Vous avez la possibilité à l’aide d’un sceptre d’amener un cube beaucoup plus loin que votre position. Et surtout beaucoup plus haut. Les puzzles comportent des parties, il faudra déplacer les cubes selon vos mouvements afin d’arriver à bon port.

En Conclusion
Finissable en quelques heures, Solo: Islands of the Heart est un petit jeu indé très intéressant de par son originalité et son approche d’un sujet aussi compliqué. J’espère que le studio poussera le sujet beaucoup plus loin dans un autre jeu ou pourquoi pas faire un Solo: Islands of the Heart2 qui approfondirait encore plus le sujet, il y a tellement à dire sur l’amour, ou sinon en abordant un autre sujet tout aussi important. Il n’y a par exemple pas de parallèle fait avec l’amitié qui est tout aussi complexe comme sentiment.

Bref pour une dizaine d’euros, ne passez pas à côté d’un jeu très intéressant sous toutes les formes. Qui ne vous laissera peut-être pas un impact mais qui vous fera réfléchir quelques minutes sur un sujet peut-être enfoui intérieurement.