Chaos Theory Fucking Amazing Episode 3 - Life is Strange
Durée de vie9
Avancée de l'histoire/ personnages9.5
9.3Note de l'épisode
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Ouah….Comment commencer cet article sans des onomatopées, des yeux ébahis, une bouche béante et de la bave partout ?
Si vous avez déjà fini lépisode 3 de Life Is Strange Chaos Theory, c’est certainement dans cet état que vous vous êtes retrouvé-e à la fin de l’épisode… si si obligé sinon y a un truc qui tourne pas rond !

L’épisode 3 est sorti le 19 mai, j’ai fini l’épisode le soir-même en 4h cette fois-ci contre 2-3h pour les autres épisodes. J’avais justement peur que le temps se réduise et puis c’est plutôt l’inverse qui s’est produit pour cet épisode. Je dois dire que j’ai un peu galéré au début le temps de reprendre les bons réflexes et la logique de remonter dans le temps et je me suis complètement laissé plonger dans l’épisode au bout d’une heure environ.

Chaos Theory épisode 3 – le ressenti sans spoil

En rédigeant cet article je ne suis plus dans la phase où je doute, où je me pose des questions sur le scénario, où il va aller, est-ce que je ne vais pas être déçue, comme je le faisais pour le test de l’épisode 2- Out of Time.
je suis complètement dedans, je ne veux qu’une chose c’est me laisser transporter par la suite, voir, agir, écouter, laisser Dontnod me compter une histoire aux personnages attachant, touchant, me laisser surprendre, faire des choix qui me semble les bons et qui font prendre une tournure complètement différente à l’histoire.

Life is Strange devient dingue, c’est pile la moitié du jeu 3/5 épisodes et c’est maintenant que le pouvoir de Max peut avoir des conséquences terribles, on est aussi fragile qu’elle, aussi naïve, et c’est lorsqu’on pense maîtriser la chose que tout s’effondre. Tout est remis en question. Au début de l’épisode on fait mumuse comme dans l’épisode 2, puis on avance dans ce dernier et on se rend compte que selon nos choix il y aura des répercutions fatales. Sur nos relations avec les personnages, sur les relations des personnages entre eux, on prend parti, on décide, on rentre dedans, on se sent surpuissant à tout maîtriser de la sorte, en totale confiance et on se prend un revers d’une force !

La première chose que j’ai voulu faire en finissant l’épisode c’était y rejouer. Et même recommencer entièrement le jeu. Moi qui d’habitude n’a aucune motivation pour rejouer à des jeux que je connais déjà, par exemple pour les jeux Telltale je n’ai jamais eu la motivation de relancer les jeux pour obtenir les trophées restant. Et inversement sur Life Is Strange, je relance toujours les chapitres pour récupérer les photos manquantes et là pour la première fois, j’ai envie de rejouer au jeu depuis le début, pour voir quels seraient mes choix maintenant que je connais les conséquences qu’ils peuvent avoir, comment faire l’histoire parfaite sans regret ?

Chaos Theory épisode 3 – du ressenti et du spoil

Entre Max et Chloé la relation est plus forte qu’une simple amitié, outre les sentiments qu’elles éprouvent l’une envers l’autre depuis leur enfance, depuis que Max l’a sauvé dans la premier épisode puis à nouveau dans le deuxième, le cours du temps ne serait-il pas perturbé ?
Dans les histoire où le personnage principal peu remonter le temps ou changer un événement qui devait se produire, il y a toujours des conséquences, et autant cela ne se faisait pas vraiment ressentir dans les 2 premiers épisodes, autant dans la deuxième partie du troisième on en prend plein la gueule. Chloé est la clé. Lors de leur conversation dans la piscine, Max et Chloé évoque le fait que sans cette dispute avec Nathan dans les toilettes des filles, Max n’aurait peut-être pas découvert son pouvoir. L’élément déclencheur était très fort, même si Max n’a pas tout de suite reconnu Chloé.

C’est Chloé qui va entraîner Max à utiliser son pouvoir pour des choses futiles mais qui par ce biais là, lui apprend à le maîtriser. C’est aussi Chloé qui va se mettre en danger souvent et qui a besoin de Max pour tout remettre dans l’ordre.
Mais justement cet ordre est quand même perturber. Et c’est lorsque Max commence à se sentir à l’aise avec son pouvoir et qu’elle commence à s’en amuser, qu’elle se dit qu’elle peut tout changer que la fin de l’épisode est terrible.
On se retrouve à l’époque même où Max et Chloé avait 10 ans, le jour où le père de Chloé a perdu la vie. On a alors la possibilité de le sauver.

J’ai réussi à sauver le père de Chloé, ce père qui lui manque tant, sa mère dit même que depuis cet accident elle n’est plus heureuse. Max décide de sauver son père et à ce moment là c’est aussi ce que je veux faire, je veux sauver le père de Chloé, je me dis que c’est possible, alors je trouve tout de suite la bonne cachette pour les clés, je les jette par la fenêtre, l’accident est donc évité. Max note plusieurs changements mineurs, mais le plus terrible est lorsqu’elle voit Chloé dans un fauteuil roulant, paraplégique.
J’ai réussi à avoir une invitation pour la fête du Vortex Club, alors je n’ai que des images de la fête qui va se passer dans le prochain épisode. Sinon rien, aucun indice. Est-ce que Chloé va rester comme ça ? est-ce qu’il est possible de changer à nouveau le cours des choses ? Pourquoi Chloé en prend autant plein la gueule comme ça ? d’une façons ou d’une autre elle est délaissée, trahie, elle souffre énormément.
Max n’est que l’objet, l’instrument des changements dans la vie de Chloé, c’est sa vie à elle qui est le plus perturbée, pas celle de Max.

En conclusion

J’ai décidé de mettre cet épisode 3 dans les immanquables, pour moi c’est un tournant important du jeu dans sa globalité. On a fini de faire mumuse on passe au sérieux, presque dans du thriller et toujours avec l’innocence des personnages. Je me suis complètement laissée transportée. Life Is Strange est un jeu qui me touche de plus en plus. Il est simple d’accès, les personnages sont tous différents les uns des autres, important à leur manière. On n’est pas du tout perdu par l’histoire malgré les 6 semaines de trous entre les sorties des épisodes. C’est pensé comme il faut, on se rend compte que rien n’est laissé au hasard.
Si vous hésitiez encore à acheter Life Is Strange, vous pouvez y aller les yeux fermés, pour peu que vous aimiez les histoires bien racontées, les petits dialogues, les choix à conséquences plus ou moins dramatique, laissez-vous transporter par ce jeu. Telle une formule chimique comme les affectionne Warren, tout est bien dosé pour ne pas lasser, pour ne pas perdre le joueur et surtout pour éveiller chez lui l’intérêt, l’engouement pour des personnages qui serait horripilant dans une série mal faite.

4 personnes ont aimé l'article

A propos de l'auteur

Fondatrice
Google+

Musclée des doigts depuis 1984, le jeu vidéo a toujours été une passion. infoGraphiste de profession, je me suis lancée dans l’aventure du blog pour que mon métier se lie avec cette passion du jeu vidéo.

Articles similaires