Frantics le party game déglingué à la pâte à modeler
Graphismes9
Rejouabilité8.5
Diversité des jeux et personnages8
8.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Frantics se joue avec le smartphone et mets au défi vos réflexes doigtesques face à des ami·es qui n’hésiteront pas à tout pour gagner des couronnes. Dextérité ou défis secrets seront vos atouts pour venir à bouts des séries de mini-jeux très diversifiés au nombre de 15.

Jeu : FranticsGenre : Party games Studio : NapNok Games
Editeur : Sony Interactive EntertainmentDate de sortie : 7 mars 2018 Plateformes : PlayStation 4

Frantics le renard est le maître du jeu


Dans Frantics vous jouerez des animaux en guise de personnages. Si certains semblent sortis tout droit d’un asile pour animal, d’autre ont un design qui laisse transparaître toute leur superbe comme le renard qui n’est autre que le meneur de jeu et un peu le fouteur de merde aussi. Il est le fil rouge de Frantics, il vous présentera les mini-jeux, en exposera les règles, aura bien sûr des commentaires souvent désobligeants sur vos résultats ou les autres animaux, et pour finir sera le personnage qui pourra semer un peu plus la zizanie au sein de votre groupe d’ami·e.

Le renard se présente en hôte et vous confiera les clés pour gagner les différents mini-jeux au nombre de 15. De quoi faire en terme de diversités, et de toutes façons l’amusement étant tellement présent que même si vous avez vite vos préférences, il sera aisé de prendre du plaisir à rejouer à certains et même à mieux les appréhender car vous en comprendrez les mécanismes et levier au fil de vos parties.

Les parties peuvent s’enchaîner rapidement, et on se retrouve vite à débloquer de nouveaux mini-jeux et du contenu qui permet de ne pas avoir d’impression de redondances. Frantics est un bon party game à ce niveau là.

Frantics – du fun en gameplay et pour les yeux


On aimera ou pas, Frantics apporte sa touche graphique avec un simili pâte à modeler qui personnellement, ne me laisse pas indifférente. J’aime beaucoup cette orientation graphique digne des meilleurs films d’animations comme Wallas et Gromit pour le plus vieux, même s’il y en a eu d’autre depuis, il reste la référence.
Le façon fait main sur les personnages et les décors du jeu apporte une touche authentique, on découvrira ça et là des traces de doigt pour donner un côté artisanal dans le sens, on a un peu fait à l’arrache mais c’est dans l’esprit de ce qu’on voulait.

Le jeu est clairement fun dans le chara design des personnages, ils ont tous une touche qui les caractérises, même sans accessoires, ils ont vraiment l’air d’avoir besoin d’une bonne cure de sommeil. Aucun animal n’a été maltraité durant la réalisation de Frantics, mais on sent clairement que leur avatar en pâte à modeler elles, ont pris réellement cher. Et vous verrez au fil des mini-jeux qu’effectivement elles en prennent pour leur compte. Explosions, pris dans la glace, décollage intempestif, course et poussage dans des rondins de pics seront les quelques mésaventures d’une longue liste qui vous attends.

Il va falloir se faire une place pour gagner et ça sera clairement au détriment des autres. Ici pas de pitié on la joue à la renard. Coup bas et missions secrètes seront là pour semer encore plus la discorde entre vous et vos ami·es, c’est avec Frantics qu’on peut tester une réelle amitié. Heureusement si au bout de quelques parties vous perdez tous vos amies, Frantics est aussi jouable en solo, Renard vous donnera 2 acolytes gérés par l’IA pour que vous puissiez vous amuser.

Frantics – et l’utilisation intelligente du smartphone


Jouable donc avec l’application PlayLink, Frantics est la meilleure illustration selon moi de l’utilisation du téléphone. J’ai déjà testé “Qui es-tu ?” et “Hidden Agenda” et c’est clairement Frantics qui remporte pour moi la façon la plus intelligente d’utiliser l’application. Outre le fait de diriger les personnages via le téléphone, renard vous enverra des messages et même vous appellera pour vous donner des instructions et missions secrètes. L’application est fluide, répond parfaitement et comporte toutes les infos utiles du jeu. Après plusieurs parties, aucun bugs, plantages ou ralentissement. L’application est très ergonomique et répond en parfait complément au jeu.

De plus pas besoin de savoir utiliser une manette puisque celle-ci ne vous servira à rien. Seul le Smartphone sera votre ami pour pouvoir gagner et un smartphone tout le monde sait s’en servir. Tapoter, incliner et glisser seront les mots d’ordres pour diriger votre personnages, pas besoin de faire plus compliqué. A chaque nouveau jeu une phase de test vous permet d’assimiler les mouvements et lorsque la vraie partie démarre vous serez déjà en phase de faire de bonnes stratégies pour vous emparer de la victoire.

En conclusion


Les parties s’enchaînent, pas de lassitude ou de redondance des mini – jeux sur une dizaine de parties jouées. Les graphismes sont agréables, les musiques un peu redondantes, et c’est vraiment le fun des mini-jeux et la gueule des personnages qui fait le jeu. Je pense qu’à terme renard et son auto-suffisance viendront ternir un peu le jeu, il est vite agaçant dans ses positions de châtelain ou commentaires. En revanche il est un allié utile lorsque vous perdez un jeu mais qu’il vous donne quand même des pièces pour votre inutilité au jeu ou autre raison qui lui est propre. Il y un gros côté décalé, d’injustice ou de n’importe quoi, on le qualifiera comme on voudra mais cela rajoute clairement un côté fun au jeu.

Frantics disponible à moins de 15€ vous fera passer en famille ou entre ami·es de réels moments de rigolade. La re-jouabilité est très très bonne, quelques parties en soirée sont parfaites pour passer un bon moment. Ni trop longues ni trop courtes, les parties s’enchaînent facilement. Si vous cherchez un party game pas compliqué et fun c’est Frantics qu’il vous faut.

A propos de l'auteur

Fondatrice
Google+

Musclée des doigts depuis 1984, le jeu vidéo a toujours été une passion. infoGraphiste de profession, je me suis lancée dans l'aventure du blog pour que mon métier se lie avec cette passion du jeu vidéo.

Articles similaires