Temps de lecture estimé 3 minutes

Fight’N Rage reprend les classiques des années 90. Souvenez-vous de Street of Rage et de Street Fighter et vous aurez déjà un petit aperçu de ce que représente Fight’N Rage. Bien sûr cela ne s’arrête pas là, un peu de challenge tout en restant parfaitement jouable, invitez jusqu’à 3 de vos ami·es pour battre l’ultime boss !

Jeu : Fight’N Rage Genre : Side-scroller / Beat’em up Studio : Seba Games Dev Editeur : BlitWorks Date de sortie : 3 décembre 2019 Plateformes : PlayStation 4, PC, Xbox One et Switch Langues : anglais
Fight'N Rage combat 3 joueurs

Fight’N Rage combat 3 joueurs

Développé par les mimines d’un seul homme, la musique est développée par un autre homme et s’intègre parfaitement à l’environnement du jeu. De bonnes musiques de synthé ou alors du bon gros métal qui m’a beaucoup fait penser à Coffee Crisis.
Les musiques sont entrainantes, le rythme du jeu est soutenu et s’adapte parfaitement à la musique qui l’accompagne. Dans les moments de stress et de douleurs de mains devant la multitude d’ennemis à combattre, il se peut que la musique rajoute un peu de stress à vos nerfs déjà tiraillés.

Fight’N Rage n’est pas difficile à prendre en main. Il faudra allier quelques combos au bon moment pour venir à bouts des nombreux boss. En revanche il demande plus de dextérité si vous souhaitez réellement maîtrisez toutes les facettes et les subtilités des combats.
Il vous faudra tout de même de l’entraînement pour arriver à bout du mode difficile. À moins d’être expert du genre, sur un certain niveau il en résultera plus de frustration qu’autre chose.

Fight’N Rage combat contre les tortues ninja

Le contexte

Dans un futur infesté de mutants, le jeu nouvellement sorti sur PS4, imite l’esthétique et le gameplay simplifié à trois boutons des joyaux des années 90 tels que Final Fight et Streets of Rage. Les nostalgiques seront servi·es puisque le jeu développé par Seba Games Dev est clairement un gros clin d’œil aux amours passés du développeur.

Les références partent dans tous les sens. Les mutants vous feront penser aux Tortues Ninjas, la nouveauté est que tous les animaux sont déclinés en mutants. Parfois avec des caractéristiques ou des capacités qui vous feront penser à Blanka de Street Fighter, Sagat, Chun Li ou encore Ryu et Ken. Un petit air de Bison se fera sentir dans les boss assez variés. De quoi alimenter les conversations alors que votre cerveau est déjà occupé à se battre contre les multiples ennemis ! Si vous vous faites botter les fesses c’est uniquement dû à votre nostalgie !

Fight'N Rage combat dans une boite

Fight’N Rage combat dans une boite

Les caractéristiques de Fight’N Rage

Fight’N Rage propose :
– un mode coopératif local à trois joueurs
– des fins différentes
– des costumes et des modes de jeu déverrouillables
– plusieurs niveaux de difficulté
– des vitesses multiples
– plus de 20 ennemis jouables
– des réglages multiples sur l’affichage du jeu. Si vous avez toujours rêvé de simuler un écran cathodique bombé sur votre écran 4K c’est le moment !

Sachant que le mode normal commence tout doucement, puis que la difficulté croit au fil des niveaux, je vous conseille de commencer soft le temps de vous faire au jeu et de découvrir les multiples spécificités de chaque ennemi.
En plus de l’histoire à faire en coop jusqu’à 3 joueurs (un conseil : évitez d’activer le “friendly fire”), le jeu propose d’autres mode de jeux compétitifs pour vous foutre sur la gueule toute la soirée. Grâce à ces modes vous pourrez débloquer de nouveaux personnages et de nouvelles tenues.

Fight'N Rage boss Tracy

Fight’N Rage boss Tracy

Fight’N Rage du old-school aussi pour le moins bien

Les 3 personnages de bases

Un choix parmi 3 personnages s’offre à vous lorsque vous commencez le jeu. Un ninja nommé Norris, qui fait fortement allusion à un certains Chuck du même nom. Un Ricardo qui à part peut-être un catcheur ou un oncle du développeur, ne m’évoque rien.
Et pour finir Gal, qui est le seul personnage féminin jouable en héros. Et là… Gal j’ai pas trop compris. On est d’accord que c’est girl dit d’une façon familière, donc le développeur la nomme par son sexe. Autant l’appeler le vagin combattant non ?

Les ennemis et les animations

Autant les ennemis mutants sont vraiment bien trouvés, ont leurs propres caractéristiques et sont souvent badass. Autant les personnages féminins sont vu et revus. Il y a quelques perso féminins dans les mutants, très peu. En revanche les persos féminins humains sont de purs clichés. La fille et son fouet que l’on a déjà vu dans moultes Street of Rage like. Et leur animations ne proposent pas d’originalité.
Ainsi Gal semble avoir les seins quasi sortis de sa tunique et qui se mouvent comme des chamallows. Vraiment dommage puisque en revanche certaines boss sont plus sympa à jouer et à combattre qui viennent rappeler Chun Li.

J’aurai aimé voir un jeu qui reprend les bons côtés old-school des jeux des années 90, mais pas ses travers. Et plus apporté d’originalité là où il en manque cruellement. Dommage.

Fight’N Rage pour les nostalgiques

Mais aussi pour les fans de jeux nerveux, pour quelques petites soirées entre ami·es. Les graphismes sont plutôt sympa et quelques originalités du jeu (même s’il aurait pu faire plus), le feront sortir du lot. Il faudra peut-être attendre une baisse de prix. Sorti aux alentours de 19€, je le conseille vivement plutôt en achat vers 10-12€.

Test Fight'N Rage - le combat de rue bourré de clin d'oeil
Graphismes / ambiance8
Old-School6.5
Musiques8
Jouabilité / Difficulté7.5
7.5La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0