CounterSpy - Dynamighty
Ambiance/Humour8.5
Gameplay8.5
IA moyenne6
Durée de jeu / Histoire6
7.3La note finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Sorti en août 2014 CounterSpy est un jeu indépendant qui m’a beaucoup amusé mais aussi beaucoup agacé parfois. C’est un genre de jeu un peu particulier, c’est un action/infiltration avec une suite de tableaux qui se traversent de manière horizontale et parfois verticale. CounterSpy est le 1er jeu développé par le studio Dynamighty à San Francisco, les développeurs expliquent sur leur site qu’ils veulent développer des jeux profonds et simple à la fois afin qu’ils puissent plaire au plus grand nombre. Fondé en 2011 par John Elliot & David Nottingham qui ont notamment travaillé chez Lucas Arts, aujourd’hui ils sont une dizaine au studio. CounterSpy est crossbuy sur PS4/PS3 et disponible sur Vita, et aussi disponible sur Android et iOs.

CounterSpy-Test-illus1

Votre mission

Est d’infiltrer deux camps qui s’opposent les Impérialistes et les Socialistes, afin de dérober des documents servant à la construction de missiles. Vous êtes un espion et vous travaillez pour le compte de C.O.U.N.T.E.R, un troisième camp donc indépendant des deux premiers. Le tout dans un contexte de guerre froide et une ambiance à la 007.

Gameplay

La prise en main du jeu est un peu déroutante au départ. C’est en scroll horizontal et parfois vertical que le personnage va se déplacer. Le champ de vision est alors très limité ce qui nous oblige à avancer prudemment. La vue devient 3D lorsque le personnage s’accroupie derrière un élément du décors, le champ de vision est alors parfait pour tirer sur les gardes, caméras et autre bidons explosifs. Le gameplay est prévu pour être en infiltration, vous gagnez d’ailleurs plus de points en jouant furtif, mais les phases d’actions sont aussi appréciables, bien que parfois déclenchées par inadvertance. Au fur et à mesure de votre avancée, CounterSpy-Test-eliminationfurtivefilmeeles gardes seront plus résistants et plus attentifs parfois et d’autres pas… l’IA est très aléatoire, un garde assommé juste en dessous d’une caméra de surveillance ne déclenchera pas d’alarme, ainsi qu’un garde même à proximité très réduite, s’il n’est pas dans votre champ de vision restera tranquille à attendre que vous veniez lui démonter la nuque à coup de manchette coudée bien placée.
Il y a pas mal de zones cachées, il ne faut pas hésiter à fouiller et aller jusqu’au mur, parfois une entrée est cachée derrière un élément. Très souvent on y trouvera des dossiers cachés pour des améliorations non négligeables.
Un élément important du gameplay du jeu et qui détermine toute la difficulté est le système d’alarme. Gradé de 1 à 5, 1 étant le niveau d’alerte le plus élevé. Vous perdez un CounterSpy-Test-rivaliteEspionniveau à chaque fois que vous êtes repéré, un garde donne l’alerte par radio, ou que vous mourrez. Un fois le niveau un déclenché, il vous reste un cinquantaine de secondes pour fini le niveau sous peine de devoir recommencer ce niveau en ayant le niveau d’alerte maximum. Très facilement il est alors possible d’abandonner le niveau, et de le rejoué avec le niveau d’alarme inchangé à la dernière sauvegarde.
Et enfin une idée bien pensée aussi, en plus du système de scoring contre les amis, il est possible de récupérer des infos et de l’argent si on trouve un cadavre d’espion ennemi sur un niveau. Ceci est déblocable après avoir battu un score ami sur un niveau, le niveau suivant permet alors de retrouver le cadavre.

 

En conclusion

Jouable uniquement en solo, on aurait aimé une coop locale ou en ligne pour les phases d’action. Même si les niveaux sont créés aléatoirement à chaque respawn, au bout d’un moment on va connaitre chaque salle, et niveau par coeur. Possibilités des 2 vues, telle et telle zone cachée dans cette salle, placement des caméras. Cela devient vite redondant, et une fois la visée des armes maîtrisée, ne posera plus aucune difficulté de jeu.
Le temps de la découverte CounterSpy est un bon jeu, avec de très bonnes idées malheureusement sous exploitées et pas assez approfondies. Un CounterSpy2 serait vraiment le bien venu avec une histoire plus longue et plus profonde, des niveaux beaucoup plus long, une personnalisation de notre espion, possibilité de jouer une espionne (je demande la lune ?), le tout en gardant le même gameplay, la même ambiance.
CounterSpy est un bon titre où il sera facile de jouer quelques minutes le temps de faire un niveau de temps en temps, ce n’est pas un jeu où il faut rester 2h dessus afin d’avancer, les petites sessions sont conseillées pour apprécier le jeu. Le défi du score contre les amis est un bon challenge et on a envie toujours de mieux appréhender les niveaux afin de ramasser le maximum de points.
Disponible à 13€ sur le PS Store et environ 4€ sur mobile, CounterSpy est un bon jeu pour sa durée de vie, parfait pour les petits trajets ou une pause de 15-20 minutes à la maison, il se laisse apprécier de cette manière. La re-jouabilité est très bonne, on garde les améliorations trouvées de la précédente sauvegarde. Une histoire plus longue et profonde aurait été appréciée. J’ai pu le tester grâce aux offres gratuites du mois de mars, si vous le trouvez en promo à moins de 10€ il vaut le coup rien que pour l’humour et l’ambiance.

0 Si tu trouves l'article sympa tu peux cliquer

A propos de l'auteur

Fondatrice
Google+

Musclée des doigts depuis 1984, le jeu vidéo a toujours été une passion. infoGraphiste de profession, je me suis lancée dans l’aventure du blog pour que mon métier se lie avec cette passion du jeu vidéo.

Articles similaires