Bravo Team mais c'est juste le nom
Immersion 4
Histoire 3
Gameplay 4
Durée de vie 3
3.5La note sur 10
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Bravo Team est un jeu exclusif au casque VR de Sony sorti le 7 mars 2018 et développé par le studio anglais Supermassive Games avec à leur actif, Hidden Agenda, Until Dawn et plus récemment The Inpatient. Vendu seul (Environ 39€) ou en bundle avec l’accessoire “aim controller”, sorte de fusil simplifié dédié aux FPS du casque de réalité virtuelle de la marque japonaise (69€ pour un bundle AIM/Bravo Team ou AIM/Farpoint, 59€ pour l’AIM controller seul (Qui a parlé d’arnaque ?), le jeu est tout à fait jouable à la manette (haha, vous y croyez ?).
Et c’est d’ailleurs avec une bonne vieille Dualshock que ce test a été réalisé.

Bravo Team: Menus, options, et plus si affinité

Les options sont plutôt classiques : avec/sans sous-titres , choix de la tête de votre personnage et de son sexe, gaucher ou droitier…
Trois modes de difficulté sont disponibles. En mode moyen, les ennemis pourront déjà encaisser quelques bastos avant de mordre la poussière, ce qui donne une impression de tirer des balles en plastique. Plus tard dans le jeu, même problème avec le fusil à pompe… franchement, ils se défoncent à quoi les méchants ?…
Difficile de ne pas se dire que c’est une bien triste manière d’ajouter de la durée de vie au jeu, surtout quand on voit le nombre de renforts qui arrivent parfois…
En plus du mode campagne et choix du chapitre, un mode “attaque de score solo”qui vous permet de choisir parmis les 6 maps du jeu et d’essayer de faire le meilleur score possible.

Bravo Team: Un scénario digne des plus grands films d’action.

Le pitch tient sur un timbre poste et est aussi diablement efficace qu’une chaussure pour ouvrir une boite de conserve : vous êtes membre de la Team Bravo, et protégez un VIP lors d’un déplacement jusqu’à ce que TINTINTIN votre convoi se fasse attaquer.
Grande lumière.
Beaucoup de bruit.
Vous vous retrouvez hors du véhicule.
Vous êtes 3 survivants ! * Tir de sniper *
Vous êtes 2 survivants ! Faut vous sortir de la les gars, et essayer de savoir ce qu’il se passe quand même, vous êtes entourés de méchants, autorisation de tirer (Merci Chef).
Vous recevrez régulièrement des renseignements, mises à jour de votre mission et autres explications sur la situation dans votre oreillette et c’est parti !

Bravo Team: Comment ça se joue, un FPS en VR ?

Vous êtes donc miraculés, vous et votre compagnon de fortune. Avec votre fusil d’assaut et votre pistolet.
Les déplacements peuvent se faire de deux manières différentes : il vous faut cibler le couvert derrière lequel vous souhaitez vous cacher et valider avec la touche X. Il est est possible de choisir ledit couvert soit en regardant l’endroit désiré, soit en le ciblant. Ces options sont modifiables dans les menus du jeu. Pour être clair : non, on ne peut pas se déplacer librement, et ça, ça enlève beaucoup de charme à un fps.
Le maniement de vos armes est simple mais ni très pratique, ni très précis : vous relevez votre manette qui représente votre arme pour aligner le viseur avec votre oeil (le plus fort hein) et faites feu. 3 modes de tir classiques mais efficaces (eux): coup par coup, salve de 3 balles ou automatique.
Les principaux problèmes de ce gameplay sont une légère fatigue des bras, le fait que la visée ai tendance à glisser tout doucement, mais surement, et ça énèrve un peu (au début, un peu plus par la suite), et pour finir le fait que parfois, votre flingue se barre juste en sucette et devienne quasiment inutilisable si tant est que vos bras sont articulés autrement que ceux des figurines GI Joe.
Au gré des missions qui se déroulent intégralement en milieu urbain (route, pont, ruelles, toit d’immeuble, intérieur de bâtiments…) vous aurez le loisir de troquer votre arme principale contre un fusil à pompe ou un sniper, au gré des besoins et des environnements.

Bravo Team: A deux c’est encore mieux ?

En mode campagne solo, vous serez donc accompagné du second survivant de l’unité qui sera geré par l’IA. Plutôt efficace, je n’ai rien eu à lui reprocher (alors que si lui avait pu m’insulter, je pense qu’il se serait bien fait plaisir). Votre coéquipier ne sert pas qu’à vous couvrir, il peut aussi vous réanimer: En cas de blessure grave après une charge héroïque par exemple (Leroy Jenkins ?), votre allié peut courir sous le feu nourri de l’ennemi pour vous balancer une décharge et vous ramener frais et dispo au combat.
Le mode campagne vous propose d’avoir comme partenaire l’IA, un ami ou un joueur trouvé par matchmaking sur le réseau.

Concernant l’intelligence des ennemis… on peut dire qu’on est loin d’exemplarité en la matière. Dans certaines circonstances il vous suffira d’attendre devant une porte et de tirer quand un péon s’y présente. Ils viendront au compte goutte…. 5, 10, 20… ils pourraient facilement vous contourner mais non, ils ont décidé qu’ils passeraient par ici, alors vous les plombez comme des noobs et c’est un peu triste à vivre.

Bravo Team: Si c’était à refaire ?

Oui, un FPS en milieu urbain, avec les balles qui fusent et des couverts partout, c’est vraiment chouette à vivre. Par contre que de mauvaises idées concernant le gameplay ! Ça manque cruellement d’un mode de déplacement libre, les ennemis sont bien trop résistants dès le mode moyen et les défauts de glissement de la position de l’arme sont frustrants.
L’immersion étant plutôt réussie, et jouer à deux doit amener un petit plus, à condition j’imagine de faire équipe avec un joueur qui a les mêmes objectifs que vous (scoring, fun, finir le jeu sans mourir pour l’obtention du trophe…).
Peut-être que l’acquisition de l’AIM controller ajouterait du fun et du plaisir. A voir. De toute façon, étant un gros pigeon curieux et passionné, je vais bien finir par me l’acheter. Puis ça me donnera une occasion de me prendre Arizona sunshine. Alors quand j’aurai sauté le pas du prix prohibitif de cet accessoire qui ne sert qu’à une petite poignée de jeux VR, promis, je ferai une mise à jour de ce test 😉

A propos de l'auteur

Vieux barbu acariâtre qui n'apprécie que la compagnie de son canapé et de son chat.

Articles similaires