Beyond Good And Evil 2 le retour ! Depuis 15 ans les joueurs et joueuses du premier opus sorti sur Playstation 2 trépignent d’impatience à savoir s’iels auraient un jour l’honneur de pouvoir jouer à la suite avant leur mort. Eh bien oui !
En fait oui et non parce que comme son nom ne l’indique pas Beyond Good and Evil 2 n’est pas la suite de Beyond Good and Evil mais son préquel, ça se passe avant quoi… vous suivez ?…  Bref on s’en fou. Le jeu s’offre un trailer magnifique en sous-titré français juste au dessus. Un univers de malade, des personnages bad ass, un gameplay qui laisse présager du bon même si on en a vu que 45 secondes lors de l’E3 2018 et de loin. Mais je fais confiance à Michel Ancel pour faire du bon avec ses équipes.

D’ailleurs ce dernier a à moitié vendu une info sur la sortie puisqu’une bêta serait envisagée pour fin 2019, ce qui présagerai une sortie de Beyond Good and Evil 2 courant année 2020. Ce qui laisse pas mal de temps aux équipes d’Ubisoft pour nous préparer un jeu aux petits oignons caramélisés.

Beyond Good and Evil 2 et son contexte

L’histoire de Beyond Good & Evil 2 se passe au 24 ième siècle dans le Système 3, un système stellaire colonisé par des habitants venus de la Terre. Lorsque les premiers humains sont arrivés dans le Système 3, ils ont découvert qu’ils étaient devenus stériles, ce qui les a forcés à commencer à se cloner eux-mêmes (et à cloner leurs esclaves hybrides humain-animal) pour survivre.
Le Système 3 est devenu le centre du commerce interstellaire. Les ressources sont prises d’assaut par les entreprises privées qui sont en quêtes de profit, et la Chine et l’Inde se sont érigées en nations colonisatrices. Forte de leur position, elles ont créé des hybrides mi-humains mi-animaux, qui ressemblent à des dieux mais dont l’utilité est l’esclavage. Chaque caste à son rôle prédéfini : les primates par exemple sont destinés à être mineurs et récolter les ressources premières dans des conditions sanitaires et de santé plus que déplorables.

Outre la manipulation par le commerce, les habitants sont aussi soumis aux lois religieuses, où toutes croyances pour maintenir la population docile est bonne à prendre. Ainsi sur la lune Soma, même la nature est une intervention de la main divine, avec un côté de la planète où il fait bon vivre ; alors que la face cachée de la planète est aride et stérile. Ou encore en revenant sur l’esclavage, le travail forcé est justifié par une mission divine et en récompense, les esclaves peuvent peut-être trouver un joyau précieux qui leur permet de gagner leur liberté.

Une partie du terrain est principalement jouable dans la ville de Ganesha, qui comme le reste de System 3, fonctionne selon son propre horaire même lorsque vous n’y êtes pas, ce qui en fait un endroit dynamique rempli d’opportunités pour un pirate entreprenant.. La ville est constituée de gratte-ciel massifs, où religieux et riches ont établi leur repaire. Tandis que les classes pauvres se tassent dans des bidonvilles au ras du sol. La ville est fortement décorée de symbole religieux, représentant des icônes hindoues et des peintures murales.

Plus d’infos sur Beyond Good and Evil 2

  • Nous aurons à créer un pirate qui commencera tout en bas de l’échelle pour arriver à son apogée. Humain ou hybride vous devrait faire votre choix parmi les possibilités de personnalisation du personnage. Réduit à l’esclavage au début du jeu, vous devrez travailler, recruter un équipage, un vaisseau et vous échapper en tant que pirate de l’espace.
  • Vous pourrez recruter en lançant des assauts contres des soldats ou scientifiques qui gardent prisonniers des esclaves, en les libérant ces derniers se joindront à vous et augmenteront votre réputation de capitaine.
  • Il sera possible d’attaquer des banques pour récupérer de l’argent ou alors des magasins si vous avez un sens prononcé de l’esthétique.
  • L’équipement de base se composera d’un fusil, d’une épée, d’un bouclier et d’un jetpack. Ils pourront être améliorés grâce à des noyaux spéciaux et qui auront des effets différents sur l’équipement.
  • Dans le premier opus, Jade pouvait sortir son appareil photo pour glaner des informations sur les ennemis, la faune et la flore. Ici un objet aura la même fonction, une lorgnette qui permettra de balayer une zone en étant à couvert et de glaner quelques informations avant de passer à l’action.
  • Il sera possible de piloter des vaisseaux comme un aréoglisseur, un tuk-tuk, une moto, qu’il sera possible de personnaliser autant pour augmenter leur puissances que pour les modifier esthétiquement.
  • Dans les vaisseaux des radios seront à disposition.
  • Il sera possible de passer de l’échelle terrestre à l’échelle orbitale sans écran de chargement.
  • Une carte stellaire sera à disposition afin d’examiner l’environnement de la planète et du Système 3 dans son intégralité. Il y a aura beaucoup de point d’intérêt à explorer, on fait confiance à Ubisoft pour ça.

D’autres vidéos sur Beyond Good and Evil 2

Après l’E3 2017, les développeurs du jeu Michel Ancel et Guillaume Brunier nous ont offert une vidéo assez complète de l’univers du jeu vers lequel ils souhaitent aller. Même si elle date d’un an elle regorge d’informations à découvrir ou redécouvrir.

A propos de l'auteur

Fondatrice

Musclée des doigts depuis 1984, le jeu vidéo a toujours été une passion. infoGraphiste de profession, je me suis lancée dans l'aventure du blog pour que mon métier se lie avec cette passion du jeu vidéo.

Articles similaires